Le Modérateur

Des milliers de Birmans fuient vers la Thaïlande après les frappes aériennes de l'armée sur des villages

1 message dans ce sujet

(Reuters) - Environ 3000 villageois de l'État Karen du sud-est du Myanmar ont fui dimanche vers la Thaïlande à la suite d'attaques aériennes de l'armée sur une zone tenue par un groupe ethnique armé, ont annoncé un groupe d'activistes et des médias locaux.

L’armée du Myanmar a lancé des frappes aériennes sur cinq zones du district de Mutraw, près de la frontière, y compris sur un camp de déplacés, a indiqué l’Organisation des femmes Karen.

"Pour le moment, les villageois se cachent dans la jungle alors que plus de 3 000 sont passés en Thaïlande pour se réfugier", a indiqué un communiqué du groupe.

Thai PBS a rapporté qu'environ 3 000 avaient effectivement atteint la Thaïlande.

Les autorités thaïlandaises n'ont pas répondu aux demandes de commentaires.

Au moins deux soldats de l'Union nationale karen ont été tués, a déclaré David Eubank, fondateur des Free Burma Rangers, une organisation de secours.

"Nous n'avons pas eu de frappes aériennes là-bas depuis plus de 20 ans", a déclaré Eubank. "Par ailleurs, c'était la nuit, cela signifie que la capacité de l'armée birmane (à frapper la nuit) a augmenté avec l'aide de la Russie, de la Chine et d'autres nations, et ça, c'est mortel."

Lors d'une attaque aérienne par l'armée samedi, au moins trois civils ont été tués dans un village contrôlé par le KNU, a déclaré un groupe de la société civile.

Ces assauts aériens sont l'attaque la plus importante depuis des années dans la région. Le KNU avait signé un accord de cessez-le-feu en 2015, mais les tensions ont augmenté après que l'armée a renversé le gouvernement civil d'Aung San Suu Kyi le 1er février.

Le KNU et le Conseil de restauration de l'État Shan, également basé à la frontière thaïlandaise, ont condamné le coup d'état et annoncé leur soutien à la résistance populaire.

KNU affirme héberger des centaines de personnes qui ont fui le centre du Myanmar à cause de la montée de la violence ces dernières semaines.

Samedi, alors que l'armée birmane a abattu plus de 100 civils pacifiques dont des enfants, se déroulait une parade militaire. Les diplomates des pays occidentaux ont boudé la cérémonie mais pas ceux des "pays amis" dont la Chine, la Russie et... la Thaïlande.

2021-03-28T140511Z_1_LYNXMPEH2R0AP_RTROPTP_4_MYANMAR-POLITICS.JPG.0701fe1679af7f6143c644ffce782544.JPG.b16d32e227fa897ab5c6bcb973f8568c.JPG

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 18 juin 2021 19:48
Sponsors