Le Modérateur

Le général premier ministre prend les pleins pouvoirs concernant des dizaines de dossiers, la coalition critique

1 message dans ce sujet

Le Premier ministre nommé «Leader Maximo de COVID» en Thaïlande en charge exclusive de la gestion de la pandémie

Le cabinet thaïlandais a désigné mardi le Premier ministre Prayut Chan-o-cha comme seule autorité en charge de toutes les responsabilités et fonctions, précédemment dévolues à ses ministres, pour faire face à la pandémie actuelle de COVID-19.

Les pouvoirs dévolus à divers ministres, en vertu de diverses lois concernant les ordonnances, les permis et les approbations qui aideront à prévenir ou contenir la propagation de COVID ou à aider la population, seront dévolus au Premier ministre à titre temporaire.

Selon le cabinet, la concentration des pouvoirs entre les mains du général Premier ministre, qui a fomenté un coup d'état en 2014 en tant que leader de la junte, consiste à assurer l'efficacité des efforts de lutte contre la maladie.

Les secteurs dont il est maintenant en charge directe comprennent la loi sur les maladies transmissibles, la loi sur les drogues, la loi sur la navigation dans les eaux thaïlandaises, la loi sur les transports aériens, la loi sur la circulation terrestre, la loi sur les armements, la loi sur l'équipement médical, la loi sur l'immigration, la loi sur la prévention des catastrophes, la loi sur les substances toxiques et la loi sur la sécurité sanitaire nationale, entre autres.

Tous les aspects clés liés à la prévention de la propagation du virus (et bien au-delà) et au traitement des personnes infectées, y compris l'achat et la distribution de vaccins et de médicaments antiviraux, la gestion des lits d'hôpitaux, les vaccinations et l'imposition de restrictions pour contenir la maladie, entre autres, seront sous le contrôle exclusif du Premier ministre.

Après la réunion du cabinet, le Premier ministre a déclaré qu'il avait chargé le ministère des Affaires étrangères de contacter les gouvernements étrangers pour l'achat de vaccins COVID-19.

Il a déclaré qu'il rencontrerait la Fédération des industries thaïlandaises, l'Association des banquiers thaïlandais et le Board of Trade de Thaïlande, pour discuter de la coopération avec le gouvernement dans la lutte contre la maladie et pour entendre leurs points de vue et leurs recommandations.

Cela sonne comme une mise au pas des ministres dont certains sont très critiqués en interne et en externe. Le ministre de la santé a déclaré qu'il ne démissionnerait pas malgré la fronde.

Malgré les multiples faux pas qu'on peu lui imputer, Anutin n'est  pas responsable du fiasco (temporaire) de la politique vaccinale décidée en très très haut lieu.

La crise d'autorité de Chan-o-cha survient alors que des voix se font entendre dans la majorité pour, justement, dire que le leader Maximo fait tout et et donc responsable de tout.

Un nombre croissant de parlementaires des partis de la coalition critiquent le plan de réponse du gouvernement Covid-19, s'ajoutant aux critiques croissantes dirigées contre le Premier ministre Prayut Chan-ocha.

La Thaïlande lutte actuellement contre sa vague la plus grave de la pandémie de Covid-19 avec des taux d'infection et le nombre de morts en hausse.

Avec un programme de vaccination qui ne s’est pas encore concrétisé de manière substantielle et le gouvernement réticent à instaurer un confinement, les membres des partis d’opposition et le public ont été très critiques à l’égard de la réponse du gouvernement comme si les VIP du gouvernement ne parvenaient pas à reconnaître que cette 3e vague est entièrement imputable aux VIP (certains proches du gouvernement).

Lundi soir, le ministre de la Santé publique Anutin Charnvirakul a rejeté le blâme sur le Premier ministre Prayut Chan-ocha et en disant que chaque décision était prise par le Premier ministre.

Dans son message Facebook révélateur, Anutin a déclaré que son ministère avait constamment conseillé le gouvernement sur la bonne décision, mais que le Premier ministre et l'administration en charge de Covid prenait les décisions unilatéralement.

D'autres membres de la coalition au pouvoir sont venus s'ajouter au chœur des critiques dirigées contre Prayut.

Suphachai Jaismut, un autre député du parti Bhumjai Thai d’Anutin, a publié sur Facebook que la gestion du gouvernement a été médiocre.

Le gouvernement aurait dû s'en remettre aux médecins et aux experts de la santé du ministère de la santé publique, selon le député du BJT.

D’autres députés comme le démocrate Panich Vikriseth mettent l’accent sur le programme de vaccination du gouvernement.

"Le plus gros problème c'est l'achat de vaccins", a déclaré Panich à Thai Enquirer. «Si vous ne disposez pas des vaccins nécessaires pour éviter une nouvelle vague de pandémie, vous n'irez nulle part. Prayut et consorts ont totalement échoué sur ce point.

Panich a également remis en question la décision du gouvernement de permettre aux vacances de Songkran de se poursuivre malgré les avertissements du secteur de la santé publique selon lesquels ce serait désastreux.

"Comme vous pouvez le voir, les chiffres ont grimpé après Songkran comme beaucoup s'y attendaient", a-t-il déclaré.

En assumant tous les pouvoirs, le général prend le risque de se voir reprocher, à lui et à lui seul, un possible échec. S'il n'y a pas 300 000 vaccinations par jour, 10 millions par mois comme promis, il aura du mal à conserver le respect de ses amis sachant qu'il a depuis longtemps perdu celui de ses ennemis.

https://forum.thaivisa.com/topic/1215267-coalition-partner-parties-add-to-mounting-government-criticisms/

https://forum.thaivisa.com/topic/1215251-pm-appointed-thailand’s-“covid-czar”-in-sole-charge-of-handling-the-pandemic/

too.jpg.b913fc34fef5e59af5f58c43f3cb2356.jpg.72dccbe3eb6496ddc4e7399d9dcbfeca.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 05 août 2021 01:22
Sponsors