Le Modérateur

Le leader pro-démocratie Parit hospitalisé après 46 jours de grève de la faim

1 message dans ce sujet

Le leader pro-démocratie Parit est hospitalisé après 46 jours de grève de la faim. Il se plaint qu'on lui refuse la libération sous caution

Le militant en faveur de la démocratie détenu Parit «Penguin» Chiwarak, qui jeûne en protestation depuis plus d'un mois pour s'être vu refuser la libération sous caution, a été admis à l'hôpital vendredi soir, a indiqué le service correctionnel.

Parit a été emmené à l'hôpital Ramathibodi pour y être soigné après avoir déclaré aux autorités qu'il avait du sang dans ses selles plus tôt dans la journée, a tweeté vendredi le groupe Thai Lawyers for Human Rights.

Le leader des manifestations a entamé une grève de la faim le 15 mars après que lui et d'autres militants pro-démocratie accusés d'avoir insulté la monarchie se soient vu refuser à plusieurs reprises une libération sous caution.

Depuis qu'il a fait une grève de la faim, il ne reçoit plus que de l'eau et des électrolytes.

"Depuis qu'il a commencé sa grève de la faim, le poids de Parit est passé de 107 kilos à 94,5 kilos", a déclaré vendredi Thawatchai Chaiwat, du Département des services correctionnels. «Bien que rien n'indique qu'il soit dans un état critique, nous avons décidé de l'emmener à l'hôpital car il avait réduit sa consommation d'électrolytes et risquait de subir un choc.»

Thawatchai a ajouté qu'après l'amélioration de son état, il sera ramené à l'établissement correctionnel médical pour un traitement ultérieur.

Pendant ce temps, après avoir rejeté son neuvième appel à la mise en liberté sous caution jeudi, le tribunal a fixé une autre audience de mise en liberté sous caution le 6 mai. L'avocat de Parit, Krisadang Nutcharat, a vu cela comme un signe positif car le tribunal dans le passé ne fixait de dates d'audience.

Les autres détenus anti-gouvernement avec Parit sont: Panusaya «Rung» Sithijirawattanakul, qui est également en grève de la faim, Panupong Jadnok, Chaiamorn Wibulkaew, Arnon Nampa, Chukiat Saengwong et Parinya Cheewinkulpahtom.

Ils critiquent le fait que des manifestants pro-armée et condamnés à des peines de prison, dont des ministres en exercice, sont sortis de prison sous caution.

fsydCsXtkiV6QmHMZn9m.thumb.jpg.7fc3254af407c88ef92d0700bd90d394.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 18 juin 2021 19:56
Sponsors