Le Modérateur

Féminicide du jour : un message reçu sur LINE et c'est la mort d'une femme

1 message dans ce sujet

Les médias qui ne parlent pas des féminicides en Thaïlande, en France ou ailleurs son complices des hommes.

Un mari thaïlandais s'est livré à la police Nong Khai dans le nord-est de la Thaïlande après un meurtre horrible.

Alors que sa femme était allée lui acheter des cigarettes, il a vu un message sur Line venant d'un autre homme (sur le téléphone de la femme). Il a considéré que cela méritait la peine de mort. Aussi, Quand elle est revenue, il l'a assassinée.

Puis il est allé au commissariat sur sa moto.

La police et les officiers médico-légaux de Nong Khai ont d'abord été appelés dans un bâtiment qui loue des chambres - appartements sur la route Nong Khai - Phon Phisai.

À l'extérieur de la pièce n ° 9, Sawai, 41 ans, était étendue sur le dos et avait été poignardé à plusieurs reprises. Il y avait un couteau de cuisine de 13 cm taché de sang sur les lieux.

Un témoin appelé Thanaphol, âgé de 15 ans, a déclaré avoir vu la victime revenir à moto, puis son mari est sorti de la pièce, l'a faite tomber de la moto. L'homme s'est assis sur sa femme et l'a poignardée à plusieurs reprises. Il s'est ensuite enfui à moto.

Sawai avait quatre blessures graves à la poitrine et 12 autres blessures défensives et autres coups de couteau.

Au commissariat de police, Thanom, 51 ans, le mari a été interrogé par le chef du commissariat Pol Col Kasem Muthaporn.

Il a dit qu'il avait rencontré Sawai sur Facebook il y a un an et qu'ils avaient vécu ensemble pendant dix mois. Ils vendaient du Som Tam.

Mais il y a deux mois, elle a déménagé pour vivre seule et a commencé à sortir «ici et là».

Il est cependant allé chez elle et là, il lui a demandé de sortir et de lui acheter des cigarettes. Elle a laissé son téléphone à la maison, a rapporté le Daily News.

Pendant qu'elle était partie, elle a reçu un message sur Line et par curiosité il l'a lu et a découvert que l'autre personne était un homme et qu'ils s'appelaient "mia jaa - phua jaa (mots doux utilisés dans un couple).

Cela lui a fait péter un câble.

Alors il a attrapé un couteau de cuisine et a attendu qu'elle revienne.

Ensuite, cela s'est passé comme le témoin l'a décrit.

Thanom a déclaré qu'il n'avait jamais commis de crime auparavant.

Il assume son féminicide en disant:

"Je ne suis pas du tout désolé - que ce soit une leçon pour toutes les femmes. Elle ne doivent pas être infidèles à leurs maris".

Il a été condamné pour meurtre prémédité et détenu.

Ce cas est emblématique de ce que l'on voit tous les jours en Thaïlande et en France : les hommes ne supportent pas que les femmes les quittent. Ils préfèrent les tuer et passer des années en prison plutôt que de rendre leur liberté aux femmes.

6pm1.jpg.b7ad0044243bfa5174f07cada9ed3256.jpg.fedc781dc0de86d0bfc0f5ae08c801a6.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 05 décembre 2021 15:43
Sponsors