Le Modérateur

Overstay dans le Nord Est mais aussi dans un condo de luxe de Bangkok avec refus de payer le loyer

1 message dans ce sujet

Naew Na, média proche de la police, a rapporté le cas de deux retraités étrangers qui, selon l'immigration, habitaient un appartement de luxe dans le quartier dispendieux de Sathon, à Bangkok.

Ils ont été nommés uniquement comme Rose et Rees et leur nationalité n'a pas été signalée. L'immigration thaïlandaise a montré un poster plastifié avec leur photo portant une canne lors du briefing pour la presse au bureau de l'immigration de Suan Phlu auquel a assisté hier le chef de l'IB, le lieutenant-général Sompong Chingduang.

Le couple a pris sa retraite en Thaïlande en mars de l'année dernière et avait un visa permettant de rester jusqu'au 22 mai de cette année.

Le propriétaire d'un immeuble qui loue des chambres pour 50 à 100 000 bahts par mois à des Européens et des Américains leur avait loué un appartement.

Mais ils ont refusé à plusieurs reprises de payer le loyer jusqu'à ce que près d'un million d'arriérés se soient accumulés. Ils ont mentionné des excuses comme Covid, leur âge et les droits de l'homme.

On leur a dit de déménager mais ils ont refusé. Ils se saoulaient et causaient des nuisances aux autres résidents de l'immeuble.

Puis l'une des deux personnes âgées est tombée et s'est cognée la tête près de l'ascenseur. Le propriétaire les a emmenés à l'hôpital. Ils ont fui l'hôpital en tenue d'hôpital et sont revenus se soigner chez eux.

Ils ont ensuite posté des messages sur le propriétaire dans l'immeuble.

Le propriétaire a dit avoir tout fait pour essayer d'aider le couple, mais les loyers s'accumulaient. Le propriétaire a demandé l'avis de l'immigration qui a dit que cela ne la concernait pas car les retraités étaient légalement en Thaïlande à ce stade.

Ils ont conseillé au propriétaire de déposer une plainte civile demandant expulsion, ce qu'il a fait. Le tribunal a décidé que le couple devait partir, mais les deux personnes âgées ont quand même refusé de partir.

Le propriétaire a essayé de faire appliquer cette décision de justice sans succès et finalement l'immigration a pris le relais lorsque le visa est arrivé à expiration, le 22 mai.

Le couple a été arrêté et remis à la police de Thung Mahamek pour poursuites.

Ces deux personnes seront expulsées et blacklistées, suggère Thaivisa.

Thaivisa en français se demande s'il sera possible de leur faire payer ce qu'elles doivent.

1pm.jpg.2ca3f962fb5cf185c75d74818425bcb2.jpg.9bb0a7ad434e560b30addf768fb22ca2.jpg

Par ailleurs, un Total de 14 ressortissants étrangers ont été arrêtés pour overstay dans les provinces du nord-est, dont un record de 7,5 ans !

Le raid a été mené dans le cadre d'une approche proactive pour empêcher la propagation de Covid-19 parmi les travailleurs migrants et les ressortissants étrangers en province, a déclaré le chef de l'immigration Sompong Chingduang.

Les autorités ont demandé à contrôler les passeports des étrangers dans la région pour s'assurer que personne n'avait franchi les frontières illégalement, contournant ainsi les règles de quarantaine de Covid-19, ce qui a conduit à des découvertes d'overstay.

Parmi les arrestations, un ressortissant camerounais, dont le nom n'a été révélé que comme Njibili, a été découvert dans la province de Khon Kaen avec un overstay record de 2 779 jours, soit environ 7,5 ans.

Huit autres seraient des ressortissants indiens qui ont tous été arrêtés dans les provinces du nord-est, notamment Surin, Roi Et, Nakhon Ratchasima et Yosothon. Les autres ressortissants viennent du Cambodge, Myanmar et Vietnam.

Tous ont été emmenés au Bureau de l'immigration pour des poursuites judiciaires et une éventuelle expulsion et mise sur liste noire.

 

os.jpg.9ff28920a21caa90855643340f3bf12e.jpg.ee7d80c22ed35a57b8ff6050a8b3cae7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 novembre 2021 14:58
Sponsors