Le Modérateur

Les barrages mis en place à Bangkok pour empêcher les travailleurs de quitter leurs chantiers n'ont pas empêché l'exode

1 message dans ce sujet

Six barrages sont mis en place à Bangkok. La police et l'armée ont été déployées dans les baraquements des ouvriers du bâtiment, dans et autour de la capitale, pour empêcher les travailleurs de partir et de propager COVID-19. Les camps sont scellés pendant un mois, à compter de ce Lundi.

 

Les six barrages mis en place à partir de 16 heures aujourd'hui, se trouvent sur Vibhavadi Rangsit Road, près de Don Mueang, Suwinthawong Road, Bangna-Trad Road à 4,5 km, Borommaratchachonnani Road, Petchkasem Road, devant le bureau du district de Nong Khaem, et sur Rama 2 Road, en face de la station-service PTT.

Maintenant que tout le monde sait où se trouve les barrages, il est facile de les contourner.

Il y a 575 camps pour ouvriers du bâtiment à Bangkok, dont 77 ont été complètement scellés depuis hier. Le dépistage actif et les inoculations commenceront au fur et à mesure que les installations seront scellées.

Pendant ce temps, certains travailleurs de chantier ont déclaré à Thai PBS qu'ils s'inquiétaient pour leurs moyens de subsistance, car ils pensent qu'ils ne seront pas correctement indemnisés pour le mois au cours duquel ils ne travailleront pas.

L'un d'eux a déclaré "un mois sans travail signifie aucun revenu".

« Je ne pense pas que je recevrai d’indemnisation, car je n’ai pas de sécurité sociale. C'est si soudain et tout le monde ici a des dépenses », a-t-il ajouté.

Pourtant, Les médias thaïlandais regorgent d'histoires sur l'exode massif de Bangkok après la fermeture des camps de travailleurs de chantier de la capitale thaïlandaise.

Channel 7 a dit qu'il y avait tellement de monde sur les routes et dans les gares routières que c'est comme lors de longues vacances.

A Songkran 2021, lorsque le gouvernement thaïlandais a autorisé les gens à rentrer chez eux pour les vacances, cela s'est gravement retourné contre lui.

Beaucoup sur des sites comme Mor Panda et E-Saw Kayee Khao 2 montraient des travailleurs emballant à la hâte leurs affaires à l'arrière des pickup et prenant la fuite.

Les internautes pensent que cela sera désastreux pour la propagation de Covid.

Les sites d'information montrent des vidéos des principales artères sortant de Bangkok encombrées de trafic. De nombreux véhicules sont des pickups lourdement chargés avec des travailleurs en fuite pour contrecarrer l'interdiction de déplacement de 30 jours.

Il semble que beaucoup ont anticipé l'interdiction de voyager et sont partis peu avant que les autorités n'encerclent les camps.

Ce lundi, Les infections cumulées depuis le 1er avril 2021 ont grimpé à 220 990 et le nombre de morts, sur la même période, est de 1 840. Les infections cumulées, depuis le début de l'année dernière, sont de 249 853, avec 1 934 décès.

Le porte-parole du CCSA, le Dr Taweesin Visanuyothin, a déclaré que Bangkok a enregistré 1 678 nouvelles infections aujourd'hui et qu'il y a 112 clusters sous surveillance étroite.

Sept nouveaux clusters ont été identifiés à Samut Prakan, Nakhon Pathom, Rayong, Saraburi et Tak, où 447 infections ont été trouvées dans une usine de confection de Mae Sot, ce qui a entraîné la création d'un hôpital de campagne pour accueillir les patients.

À Samut Prakan, 13 employés d'une usine de climatisation sont infectés, ainsi que 38 travailleurs d'un abattoir à Nakhon Pathom, 127 d'une usine de pièces informatiques à Saraburi, 35 d'un baraquement de travailleurs, 13 d'un chantier de construction et 15 dans une usine de recyclage de produits électroniques dans la province de Rayong.

Rappel : les infectés jeunes et en bonne santé restent asymptomatiques ou presque.

Green-and-Orange-Photo-Musicians-YouTube-Thumbnail-Set-3-2.thumb.png.5a94fcff86dd030c6bb22278cb9bd741.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 04 octobre 2022 10:08
Sponsors