Le Modérateur

Le chef de la TAT admet que la réouverture de 10 provinces thaïlandaises au tourisme en octobre pose questions

1 message dans ce sujet

Le chef de la TAT dit que le plan de réouverture en octobre pour dix provinces devra être réévalué à la lumière de l'évolution de la pandémie

Le chef de l'Autorité du tourisme de Thaïlande Yutthasak Suphasorn, pourtant toujours d'un optimisme inébranlable, a avoué que la pandémie est hors de contrôle en Thaïlande et que la vaccination est encore faible, a rapporté Sanook dans un bref article.

 

Dans une déclaration extrêmement courte qui ne manquera pas d'attirer les interrogations, Yutthasak a noté que cela pourrait signifier un réajustement des plans de réouverture du pays aux touristes étrangers dans dix provinces début octobre et une ombre sur la haute saison thaïlandaise.

Pour mémoire, les professionnels du tourisme de Pattaya ne voient pas de haute saison avant octobre 2022.

Malgré tout, le porte-parole de la commission chargée de gérer l'économie en temps de Covid, citant les chiffres de la TAT, a insisté sur le fait que les dépenses touristiques seront de 850 MILLIARDS de bahts cette année.

Le plan de réouverture du 1er octobre – qui fait partie du grand plan directeur de réouverture de 120 jours du général premier ministre Prayuth Chan-ocha – s'applique à Bangkok, Chiang Mai, Prachuap Khirikhan (Hua Hin), Phetchaburi (Cha-Am), Chonburi (Pattaya), Buriram, de même que les îles de Phuket, Surat Thani, Krabi et Phangnga où la réouverture progresse selon les plans déjà en place, partant du principe qu'il est plus facile de maîtriser des îles.

Yutthasak a déclaré à Sanook que la pandémie ne pouvait pas être contrôlée à l'heure actuelle et il a noté que le CCSA signalait 10 000 nouveaux cas par jour.

En fait, ce sont 15 000 avec des craintes de dépasser 20 000 ou même 30 000 cas par jour selon les informations parues dans les médias, note ASEAN NOW. De nombreux blocages et restrictions de voyage sont également en place, certains dans les mêmes provinces qui font partie des plans de réouverture, y compris Bangkok. On imagine mal des millions de touristes dans les rues de Bangkok dans deux mois.

Yutthasak a noté que la vaccination était encore faible.

De nouvelles évaluations et de nouveaux plans seront nécessaires compte tenu de la situation évolutive, car la Thaïlande devrait être prudente, ajoute Yutthasak.

Il a dit craindre que des étrangers apportent plus d'infections.

Il est intéressant de noter qu'il n'imagine pas que les touristes pourraient vouloir aller en vacances ailleurs qu'en Thaïlande, dans leur propre pays ou des zones plus proches par exemple, comme si les touristes américains et européens n'avaient pas d’autres options que la Thaïlande.

2pm.jpg.2ac3e4e17df84b42ca56612d8c62f860.jpg.d4170c9749e22ad35263f7978ee3164a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 22 septembre 2021 16:10
Sponsors