Le Modérateur

Autrefois trop fort, le baht thaïlandais est la devise la plus affaiblie de la région

1 message dans ce sujet

La "baisse inhabituelle du baht thaïlandais est la plus importante d'Asie en 2021", a déclaré vendredi la Mizuho Bank dans une note.

La Thaïlande n'avait plus que 34 000 arrivées de touristes cette année (janvier - mai), contre plus de 39 millions en 2019.

Il va être "très difficile" pour la Thaïlande de rouvrir ses portes aux touristes tout en luttant contre la pandémie de Covid, a déclaré Euben Paracuelles, économiste chez Nomura.

Le baht thaïlandais, la monnaie la plus performante d'Asie avant la pandémie, n'a cessé de baisser en 2021 et est la monnaie la plus affaiblie cette année dans la région, selon Mizuho Bank.

Le baht thaïlandais a plongé de plus de 10% par rapport au dollar américain depuis le début de l'année, selon Refinitiv Eikon.

Selon Refinitiv, la devise thaïlandaise est la moins performante cette année par rapport aux autres grandes devises d'Asie-Pacifique. Contre le billet vert, le yen japonais est en baisse de près de 7%, le ringgit malais a baissé de 5%, tandis que le dollar australien est en baisse de 4,43% depuis le début de l'année.

Le baht a perdu près de 7 % contre l'euro au cours des 6 derniers mois.

"À première vue, le THB si nettement en baisse ne correspond pas à l'excédent du compte courant solide (quoique diminué) de la Thaïlande ou à une inflation relativement faible", a écrit Vishnu Varathan, de Refinitiv.

En 2019, avant la pandémie de Covid, il y avait des inquiétudes concernant le renforcement du baht thaïlandais, soutenu par l'important excédent commercial du pays. Une monnaie trop forte rend les exportations du pays plus chères donc moins attractives sur les marchés internationaux.

Pourtant, la sous-performance de la devise asiatique cette année ne peut pas être imputée uniquement à la pandémie de Covid, étant donné que l'impact de la variante delta est "beaucoup plus grave" sur le reste de la région, a déclaré Varathan.

Varathan a souligné que la forte baisse du nombre de touristes a en fait multiplié la « dévastation due à Covid » sur l'économie thaïlandaise.

"Les Thaïlandais veulent rouvrir complètement d'ici octobre. Je pense que c'est trop ambitieux, cela n'arrivera probablement pas." affirme  Euben Paracuelles de Nomura

La nation d'Asie du Sud-Est dépend fortement des dollars du tourisme pour sa croissance économique. Les dépenses touristiques représentaient environ 11% du PIB thaïlandais en 2019, avant la pandémie.

Moins de touristes signifie également une baisse de la demande pour le baht thaïlandais.

"De possibles nouveaux variants et les retards de la reprise du tourisme constituent une menace claire pour le baht", a-t-il déclaré.

La dépendance excessive de la Thaïlande à l'égard du tourisme va être problématique pour le pays, ajoute Euben Paracuelles.

Les tentatives du pays de rouvrir ses destinations touristiques ne se sont pas bien passées, a-t-il déclaré à CNBC.

En juillet, la Thaïlande a lancé un projet pilote dit « bac à sable » (zone tampon) à Phuket, où les touristes peuvent visiter l’île sans mise en quarantaine. Mais une semaine seulement après sa réouverture, on a enregistré un cas de Covid. Rapidement, on comptait 27 nouveaux cas, selon l'Associated Press.

thb.jpg.5f1eac7b5df0766a3f8ac69bcb828060.jpg.3c54bab27b1f5e0448aa89ab4523e928.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 22 septembre 2021 16:17
Sponsors