Aller au contenu
BANGKOK 23 July 2019 01:14
Le Modérateur

L'Amérique privée de peine de mort !

Recommended Posts

La justice américaine va peut-être renoncer à la peine de mort. Ni par laxisme, ni par humanité, mais car elle n'a plus les moyens de l'appliquer.

Par Michel Colomès
Une chambre destinée à la peine de mort, aux États-Unis. Image d'illustration.
Une chambre destinée à la peine de mort, aux États-Unis. Image d'illustration. © Paul BUCK

Le vendredi 13 mai 2016 restera une date que les abolitionnistes, les opposants à la peine de mort, marqueront d'une pierre blanche. Ce jour-là, en effet, le plus grand laboratoire pharmaceutique des États-Unis, le laboratoire Pfizer, a annoncé sa décision de ne plus donner à la justice américaine les produits permettant de pratiquer les injections létales, la méthode utilisée par la quasi-totalité des États américains qui pratiquent encore la peine de mort. « Nous sommes en train de mettre en œuvre des restrictions sur notre distribution des produits spécifiques qui font partie du programme d'injection létale de certains États, a annoncé Pfizer, car nous sommes fortement opposés à l'utilisation de ces produits pour la peine capitale. »

Refus de complicité

Cette décision était attendue depuis longtemps. Elle n'est pas, en effet, la première du genre. Depuis quelques années, une vingtaine de laboratoires d'abord européens puis américains ont décidé d'appliquer la même politique de refus d'être complices d'une pratique dont la cruauté est de moins en moins acceptée dans le monde. Au point que l'application de la peine capitale aux États-Unis se heurte à des problèmes d'approvisionnement des substances qui permettent d'administrer la mort par injection.

Certes, les États, qui ont la mainmise sur ces décisions, peuvent avoir la tentation de se retourner vers des officines non homologuées par la FDA (Food and Drug Administration) pour leur fournir les substances mortelles. Mais c'est alors courir le risque de plaintes et de procès, accompagnés d'une publicité dont on peut douter qu'elle soit la bienvenue, même dans un pays où la justice a souvent été expéditive.

Loi de Lynch

Les États-Unis sont un des derniers pays démocratiques à appliquer la peine de mort. Peut-être parce qu'ils ne se sont jamais complètement débarrassés de cette tradition de la loi de Lynch que pratiquaient leurs pionniers du temps de la conquête de l'Ouest. La Cour suprême avait pourtant supprimé la peine capitale en 1972. Avant de la rétablir quatre ans plus tard sous la pression de l'opinion. Tous les États n'ont pas suivi : 18 d'entre eux sur 50 l'ont abolie, ou ont cessé de l'appliquer, ce qui revient presque au même. Mais dans le Sud et le Midwest, Texas, Floride, Missouri, Oklahoma, Arkansas, les condamnés se comptent encore par dizaines. Il y a ainsi 396 prisonniers dans le couloir de la mort du seul État de Floride.

Pourtant, le nombre d'exécutions diminue régulièrement. D'une moyenne de 98 en 2000, on est passé à 43 en 2012 et 35 en 2015. Et surtout ces dernières années, après le refus de vente de drogues à finalité létale par un nombre toujours plus grand de laboratoires, les produits fournis par des officines artisanales se sont révélés peu efficaces. Au point de prolonger les souffrances des condamnés pendant de longues minutes, ajoutant « l'inhumanité à la cruauté », aux dires de certains de ceux qui ont assisté aux exécutions. Le pire s'étant produit en janvier 2015 au pénitencier d'Oklahoma, où il a fallu 43 minutes pour faire mourir le condamné Charles Warner, dans d'atroces souffrances. Une polémique s'est ensuivie. Elle a commencé à faire changer d'avis même certains des partisans les plus acharnés de la peine capitale.

Revenir au peloton d'exécution ou à la chaise électrique ?

 

lire la suite

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/l-amerique-privee-de-peine-de-mort-16-05-2016-2039564_55.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×