Le Modérateur

Les policiers de Buriram, ville du ministre de la santé, ont déjà reçu leur 3e dose alors que la vaccination ralentit dans le pays

1 message dans ce sujet

Le chef de la police de Buriram se défend et explique pourquoi il a donné aux policiers une troisième dose de vaccin contre le Covid-19. Tout d'abord, cela prouve qu'il possédait les doses mais il n'a pas expliqué ce point.

Il a déclaré qu'il s'agissait de travailleurs de première ligne s'occupant de personnes malades arrivant de Bangkok et que le vaccin utilisé était des "fonds de bouteille".

Cela se produit alors que des millions de personnes en Thaïlande n'ont même pas reçu de première dose de vaccin.

Les commentaires en ligne ont été nombreux après que des images des officiers du district de Ban Mai Chaiyaphot en train de se faire piquer sont arrivés en ligne.

Le général de division Pol Rutthaphol Naowarat a déclaré que les officiers concernés étaient des volontaires travaillant sur l'initiative "Tham Dee Duay Hua Jai" pour rapatrier les personnes malades du Covid vers les provinces pour y être soignées.

Ils avaient aidé 40 personnes malades jusqu'à présent.

Il a déclaré qu'ils n'avaient doublé personne de file d'attente car ses officiers étaient en première ligne comme les autres membres du personnel médical, a rapporté Daily News.

Cependant, il ne dit pas si "les autres membres du personnel médical" ont eu droit à leur 3e dose.

De plus, a-t-il dit, chaque flacon de vaccin contenait dix doses et il en restait toujours deux dans le fond qui étaient utilisés pour ses hommes.

Lundi, 138 892 doses de vaccin ont été administrées, c'est beaucoup moins qu'un jour de semaine habituel, peut-être parce que le jour était férié. Pour tenir les objectifs du premier ministre, les autorités devaient injecter 500 000 doses par jour mais avec le retard cumulé, il faut maintenant injecter 600 000 doses.

Par ailleurs, le centre de vaccination de la gare de Bang Sue va rester ouvert. Hier la cohue était telle que les risques de transmission dus au virus étaient très élevé.

Une étude chinoise affirme que l'effet de deux doses du vaccin Sinovac s'estompe après six mois mais qu'une 3e dose de rappel est très efficace. De même le mix Sinovac - AstraZeneca reçoit maintenant l'approbation des scientifiques. Tout mix avec un vaccin ARNm est évidemment jugé satisfaisant.fhvax280721.thumb.jpg.d5b6948fc480b33901ea99de2093cd54.jpgs.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 novembre 2021 01:06
Sponsors