Le Modérateur

Importante manifestation antigouvernementale à Bangkok

1 message dans ce sujet

Divers groupes de manifestants anti-gouvernementaux, utilisant des centaines de voitures et de motos, se sont réunis au Monument de la démocratie de Bangkok, dans le quartier commercial de Ratchaprasong et sur l'autoroute Vibhavadi Rangsit ce dimanche, pour une énorme manifestation exigeant la démission du Premier Ministre Prayut Chan-o-cha.

 

La « manifestation automobile » a vu le rassemblement de dirigeants bien connus de groupes anti-gouvernementaux et anti-establishment, tels que
Nattawut Saikua (UDD) -  mouvement des Chemises rouges,
les leaders de Ratsadon Parit « Penguin » Chiwarak et Anon Nampa,
Chatupat Boonpatthararaksa, alias Pai Daodin du groupe « Thalu Fah »,
Sombat Boon-ngarmanong de Sombat Tour et
Piyarat « Toto » Chongthep, leader des Gardes bénévoles (Wevo).

Nattawut, qui a été libéré de prison en décembre, a tweeté en affirmant que le mouvement des chemises rouges était de retour et en exigeant la destitution du Premier ministre.

Des manifestations similaires ont également lieu dans plusieurs autres provinces, où se trouvent des militants affiliés au groupe anti-establishment Ratsadon, comme dans la province nord-est de Nakhon Ratchasima. Les médias ont rapporté des manifestations à Phetchabun au nord-est et à Yala à l'extrême sud.

Des manifestants des groupes Ratsadon, United Thammasat et Thalu Fah seraient arrivés au Monument de la démocratie dans leurs voitures et motos dès 8 heures du matin, pour attendre leurs dirigeants, avant que le convoi de véhicules ne se déplace pour rejoindre le groupe de Sombat sur Vibhavadi Rangsit.

Le convoi a quitté le monument de la démocratie vers midi pour un rendez-vous avec les manifestants des chemises rouges, dirigés par Nattawut, et les manifestants de Sombat. Ils se sont déplacé ensuite dans Bangkok en klaxonnant dans un geste de protestation contre le premier ministre, qu'ils blâment pour l'échec total du gouvernement à contenir la propagation du COVID-19, entraînant à ce jour plus de 4 000 décès.

Le Daily News a déclaré que des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc auraient été tirés dans le centre-ville de Bangkok, dans le quartier de Din Daeng,  près de l'intersection à trois voies de Din Daeng.

Les médias ont parlé de la police en tenue anti-émeute complète qui aurait "repris" un tunnel routier dans la région.

Les photos montraient une grande colonne d'officiers bloquant la route.

La plupart des manifestants s'étaient dispersés vers 21h30 car ils risquaient d'être arrêtés pour avoir enfreint le couvre-feu nocturne.

Une route a été fermée pendant les troubles.

 

 

La « manifestation automobile » du dimanche ne doit pas  être confondue avec les embouteillages du lundi

screenshot_14537.jpg.261b25a013bbcfbc5bb157136d14014f.jpg.f545ea0662909be4555976d97beea87b.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 14 août 2022 12:50
Sponsors