Le Modérateur

Gare de Bang Sue : Les autorités mettent fin à la corruption liée aux réservation de vaccins

1 message dans ce sujet

agence gouvernementale de presse

 

BANGKOK (NNT) - Le centre de vaccination de la station de Bang Sue a averti la population de ne pas se laisser berner en payant pour l’inscription à la vaccination COVID-19.

Mingkwan Wichaidit, le directeur de l'Institut de dermatologie qui gère le centre, a souligné que toutes les personnes sont éligibles pour les vaccinations sans aucun frais.

Le Dr Mingkwan a expliqué que le centre accepte normalement de 10 000 à 30 000 vaccinés par jour par deux méthodes d'inscription - les réservations à l'avance du 24 mai au 29 juin et les visites sans rendez-vous du 30 juin au 31 juillet. Cependant, le centre suspend les vaccinations sans rendez-vous ce jour car la foule trop massive rend la distanciation sociale difficile à gérer.

Les personnes du groupe sans rendez-vous devaient s'inscrire sur place. Le centre a donc permis à des "bénévoles" d'aider à saisir les informations personnelles du receveur du vaccin lors de l'enregistrement dans 200 petits stands réparties dans toute la gare. C'est ainsi que la corruption est entrée dans la gare. Les personnes "sans rendez-vous" pouvaient, moyennant finance, se retrouver avec un rendez-vous et ainsi éviter la file d'attente ou de se faire recaler.

Le centre a commencé à détecter des anomalies dans le nombre de réservations à l'avance le 18 juillet. Puis le nombre a considérablement augmenté pour atteindre plus de 2 000 réservations du 28 au 31 juillet.

Le nombre de réservations à l'avance a semblé beaucoup trop élevé aux responsables.

Par ailleurs, "on" touchait aux données (dans les systèmes) après 22h00 soit en dehors des heures de travail.

Selon le Dr Mingkwan, le 28 juillet, premier jour où des centaines de personnes inscrites illégalement sont venues au centre pour se faire vacciner, l'équipe du centre a annulé toutes ces réservations afin de les forcer à se présenter et à se plaindre. Plus de 300 d'entre eux ont été identifiés et leurs témoignages ont été utiles dans l'affaire.

Selon leurs déclarations, soit la personne elle-même, un parent ou un employeur a payé les réservations au prix de 400 à 1 200 bahts l'une. Le centre a recueilli les noms des contrevenants et leurs numéros de comptes bancaires pour une enquête plus approfondie.

La police du Bureau central d'enquête (la Crim') a mené une première investigation impliquant 19 suspects, dont des volontaires (le pronom "dont" signifie qu'il pourrait aussi y avoir des non-volontaires impliqués). Pendant ce temps, la police de la Technology Crime Suppression Division (TCSD) mènera des enquêtes plus approfondies de son côté.

Pour éviter que de tels actes de corruptions ne se reproduisent, le Dr Mingkwan a déclaré que le Bang Sue Center avait annulé toutes les réservations anticipées suspectes enregistrées dans le système du 28 au 31 juillet.

Les autorités ont désactivé toutes les connexions d'utilisateurs externes et fermé le système pendant la nuit.

On ne sait pas combien de réservations frauduleuses ont été faites. Par exemple, 1000 inscriptions à 1000 bahts = 1 million.

22ba313788cf0fd6a1cb1bc435cc2e83_small.jpg.8f0a4555c98a9b38659910d2e4ee5883.jpg.810fec2df1d5f439a9ea597d247306c4.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 juin 2022 09:07
Sponsors