Le Modérateur

Le père d'un adolescent de 14 ans blessé lundi à Din Daeng porte plainte. L'autre adolescent, de 15 ans, reste dans le coma

1 message dans ce sujet

Le père d'un adolescent, qui a reçu un projectile lundi près du poste de police de Din Daeng, a déposé une plainte auprès de la police aujourd'hui (jeudi), exigeant que le coupable soit traduit en justice.

 

L'adolescent de 14 ans, qui a reçu une balle dans l'épaule, est désormais sain et sauf et sortira de l'hôpital aujourd'hui, a déclaré Choonhavan Homya, son père.

Bien que l'incident ait eu lieu à peu près au même moment que les violentes manifestations antigouvernementales de lundi, la victime pense avoir été touchée par d'autres adolescents, qui n'étaient pas impliqués dans la manifestation.

Lundi, le garçon rentrait chez lui à moto lorsqu'il a croisé un groupe d'adolescents près du poste de police et a été agressé. On a découvert plus tard qu'il avait été touché par une balle d'arme à feu.

Un certain nombre de tirs ont été signalés en lien avec les manifestations politiques de la semaine dernière.

L'une des victimes est un manifestant de 15 ans qui aurait reçu une balle dans le cou au même moment. Il est toujours dans le coma.

Le bureau de la police métropolitaine a nié avoir utilisé des balles réelles contre les manifestants et n'avoir utilisé que des balles en caoutchouc. Les tirs pourraient provenir d'un "tiers", a indiqué la police.

Les rassemblements politiques ont réapparu malgré mais aussi à cause de la récente augmentation des cas de COVID-19. Les manifestants demandent la démission du Premier ministre Prayut Chan-o-cha pour sa gestion jugée médiocre de la pandémie et l'échec total de sa campagne vaccinale, entre autres.

Mercredi et jeudi, les manifestations continuent mais, alors que le mouvement structuré Thalufah se mobilise pacifiquement au monument de la démocratie, de jeunes hommes, au comportement nerveux, défient la police anti-émeute et reçoivent des gaz lacrymogènes à Din Daeng.

Ces jeunes, un peu comparables au black blocs français, mais en moins violents, affrontent les forces de l'ordre depuis près de deux semaines maintenant. Thalufah a décidé de ne plus manifester conjointement avec ces jeunes indépendants incontrôlables.

Thalufah ce jeudi soir

E9JiiGGVcAMXVsy.thumb.jpg.82669bd8440af718df4375488da58bbe.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 17 octobre 2021 09:22
Sponsors