Le Modérateur

Les investisseurs chinois vont rafler la mise et racheter à vil coût les hôtels thaïlandais en manque de liquidité

1 message dans ce sujet

Avertissement du patron de l'industrie hôtelière de Pattaya contre une prise de contrôle chinoise et une perte de revenus pour l'économie thaïlandaise au sens large.

En effet, on l'a vu dans le passé avec les "zéro dollars tours", les touristes Chinois paieront directement leurs nuitées à l’entreprise chinoise qui possède les hôtels thaïlandais et l'état thaïlandais en touchera que peu de taxe.

Un leader de l'industrie hôtelière et touristique de Pattaya a averti le gouvernement que de nombreux propriétaires immobiliers étaient sur le point de vendre à des investisseurs étrangers, en particulier de Chine, alors que les perspectives de reprise du tourisme étranger s'amenuisent à nouveau.

M. Phisut Sae-khu de la Thai Hotels Association a déclaré qu'un tel résultat signifierait une perte définitive et irrécupérable pour l'ensemble de l'économie thaïlandaise. Cela survient alors que la réouverture de Bangkok aux touristes internationaux sans quarantaine a été repoussée à novembre en raison du retard dans la campagne de vaccination qui ne fait que commencer.

Les hôteliers de toute la Thaïlande ont du mal à trouver les ressources pour maintenir leurs entreprises à flot.

Les hôtels encore ouverts cherchent des moyens de réduire leurs coûts et de survivre avec un revenu très marginal.

Les niveaux d'infection au COVID-19 restent inquiétants, avec seulement 16,2 % de la population entièrement vaccinée à l'échelle nationale, ce qui signifie que toute réouverture nationale du pays est impossible actuellement.

Le ministre du Tourisme parle de janvier 2022 pour une réouverture à l'échelle nationale sans quarantaine avec immunité collective, mais personne ne sait ce que tout cela signifie.

La grande question est de savoir si les touristes devront montrer une liasse de documents, passer une batterie de tests avant et pendant le séjour et rester sur des chemins balisés, ce qui est le contraire même du concept de tourisme.

L'immunité collective est de plus en plus difficile à atteindre selon les scientifiques et les populations devront apprendre à vivre avec le virus. On ne sait pas ce que cela signifie pour un pays qui devrait recevoir 40 millions de touristes par an.

Le contrôle bureaucratique du gouvernement porte gravement atteinte à l'industrie du tourisme étranger avec des dommages à long terme, se plaignent les hôteliers. Si la Thaïlande devient un pays où il est impossible d'arriver "sur un coup de tête" et s'il faut demander à l'ambassade un "certificat d'entrée" avant de voyager, peu d'étrangers feront le voyage.

Les taux d'occupation des hôtels ont augmenté en août mais 58% d'entre eux fonctionnent avec moins de 10% des revenus.

Les hôtels de Bangkok proposent maintenant leurs chambres pour de longs séjours sur le mode "serviced apartments" ce qui est le contraire même du tourisme.

Sans action ferme du gouvernement, les hôtels de Pattaya seront vendus à des investisseurs chinois, les propriétaires en difficulté financière ont besoin de suspensions pour rembourser leur dette, affirment les propriétaires thaïlandais.

Le sud de la Thaïlande connaît des taux d'occupation de 10% à 15% mais seulement 4% dans la province de Surat Thani où le programme de zone tampon à Samui est un fiasco.

Le très long article en anglais => https://www.thaiexaminer.com/thai-news-foreigners/2021/09/11/pattaya-hotel-boss-warns-of-chinese-takeover/

pattaya-hotel-boss-warns-of-chinese-takeover.jpg.6efc2d653a3fef10684f66c62260f6b6.jpg.9e17f9f9891a1a8463f7d7d3052c8777.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 17 octobre 2021 10:44
Sponsors