Le Modérateur

Est-ce que les Chinois vont prendre le contrôle de Pattaya et mettre fin à l'industrie du sexe ?

1 message dans ce sujet

Qu'on le veuille ou non, Pattaya avant la pandémie était synonyme de tourisme sexuel. Mais lorsque la Thaïlande a fermé ses frontières en mars 2020, l'industrie touristique de la ville – qui est étroitement liée à l'industrie des travailleuses du sexe – s'est effondrée, a rapporté l'agence de presse américaine NPR en février.

 

Dix-huit mois après le début de la pandémie Pattaya est méconnaissable. Dans un entretien avec NPR, l'une des travailleuses du sexe déjà citée en février a déclaré qu'elle n'avait pas d'autre choix que de quitter la ville parce qu'elle ne pouvait pas gagner d'argent : « J'ai vécu à Pattaya pendant six ans et je n'ai jamais pensé que Pattaya deviendrait une ville morte. Les pubs et les bars qui étaient toujours éclairés la nuit sont désormais fermés. Quand j'y pense, cela me fend le cœur.

Alors, que deviendra Pattaya post-pandémie ? Un journal local a prévu cinq scénarios possibles pour la ville : « l'apocalypse zombie », « le bon vieux temps », « seulement pour les riches », « la prise de contrôle chinoise », « la ville satellite ».

Dans le premier scénario, décrit comme une « vision ultra-pessimiste », les seules personnes restant dans la ville seront « de vieux expatriés mourant d'ennuis » dans une ville de type Walking Dead.

La deuxième possibilité voit un retour en forme pour la capitale du sexe en Thaïlande. « Pattaya n'est bonne qu'à une chose – vendre du sexe –. Une fois le virus parti et les bars rouvriront », suppose le journal, avant de rappeler que le tourisme sexuel était déjà en déclin avant le coronavirus. La démographie des visiteurs passait des hommes blancs célibataires occidentaux aux familles chinoises et indiennes. ASEANNOW en français considère que les campagnes MeToo rendent le tourisme sexuel beaucoup moins tendance que par le passé.

Troisième version de Pattaya poussée par les autorités : la ville comme destination haut de gamme. Le gouvernement a établi un projet qui « vise à attirer au moins 1 million d'étrangers à revenu élevé et d'investisseurs ». Des propositions ont été avancées pour permettre aux étrangers d'acheter plus facilement une propriété en Thaïlande. La question est de savoir si les riches seront attirés par la Thaïlande versus d'autres paradis et si, en Thaïlande, ils seront attirés par Pattaya versus d'autres destinations. Les observateurs pensent que Pattaya restera une destination bas de gamme.

Le quatrième scénario implique un afflux d'argent chinois et donc de touristes chinois. "De nouveaux rapports révèlent que la plupart des condominiums achetés à Pattaya le sont par des investisseurs chinois qui cherchent désormais également à acheter des hôtels en faillite". 50 % de toutes les acquisitions de condos au cours des 2 dernières années provenaient de Chine et 30 % de Hong Kong.

Enfin, l'idée de la ville satellite envisage Pattaya comme une nouvelle cité internationale axée sur les loisirs, les affaires et la famille, soutenue par les privilèges accordés au corridor économique de l'Est [CEE]. Officiellement, les provinces de Rayong, Chonburi et Chachoengsao deviendraient un Taïwan local en améliorant les infrastructures et en attirant les industries émergentes. La CEE a déjà alloué 655 millions de bahts à Pattaya pour la défense contre les inondations sans aucun résultat pour l'instant. Le projet de CEE avance si lentement qu'on ne voit pas comment il pourrait influencer le développement de Pattaya avant 10 ans.

Le futur Pattaya pourrait être un mix de tout cela.

 

projet immobilier appelé Platinium Bay

platinum-bay.thumb.jpg.2ec4044f7c337ba4622c71ffaa8ba55a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 30 novembre 2021 18:44
Sponsors