Le Modérateur

Les vacances en zone tampon à Phuket coûtent trop cher à cause des tests COVID à répétition

1 message dans ce sujet

PHUKET: Les tests COVID supplémentaires requis pour que les touristes Sandbox (en zone tampon) voyagent «librement» vers d'autres sites touristiques Sandbox a mis en péril les vacances de 11 semaines d'un couple canadien à la retraite.

Le couple, séjournant à Phuket en zone tampon, a appris que se rendre sur l'île de Phi Phi et à Koh Samui dans le cadre de leurs vacances leur coûterait 35 000 B supplémentaires, juste pour passer les tests COVID.

Le couple a également envoyé des e-mails il y a environ une semaine à [email protected] et [email protected] pour des éclaircissements sur le sujet, mais n'a reçu aucune réponse.

Le couple, tous deux âgés de 72 ans, a alerté The Phuket News de sa situation. La femme et le mari ont été entièrement vaccinés avec Pfizer et ont fait le nécessaire à l'ambassade royale de Thaïlande à Ottawa.

"Nous sommes arrivés à Phuket le 7 septembre et nous terminons le séjour de 14 jours le 21 septembre", a déclaré le mari.

"Nous avons tous les deux été testés négatifs aux trois tests RT-PCR obligatoires", a-t-il ajouté.

Le couple a atterri à Phuket et a été impressionné par le processus à l'aéroport de Phuket pour entrer dans le pays. « L'expérience à l'aéroport a été excellente, comparée à toute la bureaucratie avec laquelle nous avons dû faire face avant de venir ici. Nous étions sortis de là en une heure », a déclaré le mari,

Le plan était de rester 28 jours à Phuket, puis une semaine à Phi Phi, puis de retourner à Phuket et de prendre l'avion pour Samui pour y rester quatre semaines, puis de revenir à Phuket pendant deux semaines supplémentaires avant de rentrer chez eux.

Ce plan a été sérieusement compromis par les coûts supplémentaires et les inconvénients des tests COVID répétés et obligatoires afin de se rendre dans d'autres zones.

Ils ont été informés que tous deux devront subir des tests RT-PCR à chaque fois. On ne sait pas qui ils ont été informés.

Les tests RT-PCR coûtent 3 500 B chacun. Au total, les tests supplémentaires auraient coûté 35 000 B supplémentaires. Cela s'ajoute aux trois tests précédents, pour un coût de 16 000 B.

La décision de venir en Thaïlande était basée sur l'avis de l'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT) disant clairement: "Tant que les 3 résultats des tests sont négatifs, après une période de 14 nuits à Phuket, vous pourrez voyager librement à l'intérieur de la Thaïlande.

Mais cette phrase est mensongère et personne n'en a informé le couple canadien.

Le couple a souligné qu'ils étaient dans la cible de la TAT (étrangers aisés). Leurs vacances leur ont coûté 16 000 $ US.

Le mari a souligné : « Nous sommes à la retraite et relativement bien nantis. Nous avons réservé dans des hôtels cinq étoiles. Nous n'essayons pas de lésiner sur les coûts. Nous essayons juste de comprendre à quoi servent tous ces tests supplémentaires.

"Avec tout cela, il faut se demander à quoi sert la vaccination ?" il ajouta.

"Si j'avais su cela avant, je serais allé au Portugal", a-t-il déclaré.

« Nous sommes traités différemment des touristes locaux qui peuvent passer des tests antigène, mais on nous demande de passer le test RT-PCR », a-t-il déclaré.

« Si on nous demande de passer ces tests, nous rentrerons à la maison », a confirmé le mari.

Il semble que la colère de ce couple ait porté ses fruits et que, soit ils pourront faire des tests ATK soit un passe sanitaire suffira suivant les destinations.

Au delà de l'anecdote concernant ce couple, les zones tampons n'attirent pas beaucoup les étrangers en raison de cette multitude de tests onéreux. La TAT pense que les étrangers ont une telle appétence pour la Thaïlande qu'ils sont prêt à tout supporter. C'est prendre ses rêves pour des réalités que de penser cela tant il existe d'autres destinations de rêve, moins chères, sur la planète.

 

 

1632131978_1.jpg.d8de0edb70f96a993ec3e6d2be809e03.jpg.f6fc432af73faa442fbe14733f192390.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 24 octobre 2021 06:49
Sponsors