Le Modérateur

Les étrangers "bloqués" en Thaïlande depuis 18 mois ont jusqu'au 26 novembre pour demander une "extension Covid"

1 message dans ce sujet

Les étrangers séjournant en Thaïlande sur les soi-disant « prolongations COVID » de 60 jours peuvent désormais demander une prolongation de leur séjour au-delà de novembre.

 

Lundi 20 septembre, l'immigration a publié une ordonnance confirmant la prolongation du délai de grâce accordé aux étrangers bloqués en Thaïlande en raison de la pandémie de COVID-19.

Auparavant, la date limite pour les extensions COVID était le 27 septembre 2021.

Cependant, la nouvelle annonce confirme que le délai de grâce a été prolongé jusqu'au 26 novembre 2021.

Cela signifie que si quelqu'un demandait une prolongation de 60 jours vers la fin novembre, il serait autorisé à rester en Thaïlande jusqu'à l'année prochaine.

La période de grâce pour les extensions COVID a été lancée l'année dernière pour aider les étrangers bloqués en Thaïlande et incapables de retourner dans leur pays d'origine.

Alors que la grande majorité des touristes sont depuis rentrés chez eux, il y a encore des gens qui sont restés en Thaïlande depuis le début de la pandémie.

Alors que de nombreux pays continuent de fermer les frontières ou exigent que toute personne entrante présente une preuve de vaccination, la situation concernant les voyages internationaux reste problématique pour certains.

Par conséquent, le gouvernement thaïlandais a annoncé une nouvelle prolongation du délai de grâce.

Une extension COVID-19 coûte 1 900 bahts.

Il va de soi qu'un Français qui aurait voulu rentrer dans son pays depuis mars 2020 a eu de nombreuses opportunités de le faire.

immigration.jpeg.fe99390f47d5223b8d97bf46008c33a4.jpeg.cfd34d1dfd3431ab74b59a541ad15060.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 17 octobre 2021 09:31
Sponsors