Le Modérateur

Un centre de désintoxication situé dans un temple était devenu une sorte de camp de concentration

1 message dans ce sujet

Un temple de désintoxication fermé. Enquête sur des atteintes aux droits humains

Un temple thaïlandais, appelé « Wat Tha Phu Rat Bamrung » ou « Wat Tha Phu », à Kanchanaburi a reçu l'ordre de fermer son centre de désintoxication controversé et fait l'objet d'une enquête par le Conseil de contrôle des stupéfiants, le ministère de la Santé publique et les autorités locales, après des allégations d'extorsion, de torture et de violations des droits humains.

 

La direction du temple a affirmé que la fermeture était due au fait que le temple n'avait plus personne pour superviser le centre. L'abbé, qui avait lancé le projet de réhabilitation, est décédé... ce lundi. Il était apparemment déjà en mauvaise santé mais le stress causé par les accusations l'aurait achevé.

Lundi, 216 patients qui vivaient dans des conditions extrêmement précaires pendant leur traitement pour toxicomanie ont été transférés dans un hôpital de campagne à Khao Chon Kai. Beaucoup ont depuis été récupérés par leurs familles.

En apprenant les abus, certains des parents ont déclaré qu'ils étaient choqués et n'étaient pas au courant des conditions dans le centre de réadaptation.

Selon les témoignages, les patients étaient des volontaires et d'autres en liberté conditionnelle. Certains y avaient été envoyés par la famille ou des parents pour y être désintoxiqués. D'autres s'étaient vu proposer une cure au temple par la police, en échange d'un casier judiciaire vierge.

Tous doivent payer 12 000 Bt une fois qu'ils ont accepté de recevoir le traitement et 2 000 Bt supplémentaires par mois pour la nourriture.

Le traitement était sur un contrat de 12 mois. 10 000 Bt supplémentaires devaient être payés en cas de libération anticipée ou de rupture de contrat.

Beaucoup de patients n'avaient d'autre choix que de continuer le traitement à cause de cette politique de pénalité en cas de rupture, même si le centre de réadaptation offrait des installations et un « traitement » extrêmement médiocres. Les soins se limitaient souvent à la répétition de prières.

Apparemment, plus de 200 patients étaient entassés dans une seule pièce, avec seulement deux salles de bain disponibles. Les patients ont signalé qu'ils avaient contracté des maladies et des affections cutanées en raison des mauvaises conditions.

Alors que leurs familles payaient 2 000 Bt par mois pour la nourriture, les patients n'avaient pour la plupart qu'un seul repas par jour, ou deux lors des fêtes.

La nourriture offerte n'était apparemment pas nutritive, par exemple : du riz mélangé à de la citrouille bouillie. Les mauvais jours, les patients devaient manger du riz avarié, prétendument servi dans les mêmes récipients qu'ils utilisaient pour se doucher ou évacuer les déjections dans des toilettes à la turc. Jusqu'à 10 patients devaient manger dans le même bol, en utilisant la même cuillère, selon leurs dires.

Toute personne essayant de se plaindre ou tentant de s'échapper était battue par le personnel embauché par l'abbé.

Mercredi, un groupe de patients en cure de désintoxication a également déposé des accusations de traite d'êtres humains contre le temple auprès de la police. Mais l'abbé est mort opportunément lundi.

Le ministère de la Santé publique améliorera ses centres de désintoxication à la suite de ce problème.

Watcharapong Khuwichitsuwan, secrétaire du ministre de la Santé publique, a déclaré qu'après des plaintes contre un centre de désintoxication à Kanchanaburi, les autorités locales ont formé un comité d'enquête pour examiner la question, fermé le centre, déplacé certains patients à Khao Chon Kai et laisser les familles récupérer les patients.

L'enquête conduirait à d'autres mesures et la santé publique superviserait mieux ses centres de désintoxication conformément à la nouvelle loi sur la réadaptation des toxicomanes, qui exige un contrôle de la qualité des centres de désintoxication.

G0DL5oPyrtt5HBAivY79AjBSIg4dJHOPLU9oqjuUHLUuE9F4MWbtxm.jpg.57b702ea0fa150dc36ab4eccc7814221.jpg.882d626f4c888025ffb4f19ef400ac55.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 23 octobre 2021 19:17
Sponsors