Le Modérateur

Si les étrangers peuvent acheter des terrains dans le pays, les jeunes Thaïlandais ne pourront plus s'installer

1 message dans ce sujet

Cet article illustre l'avis des jeunes Thaïlandais progressistes

Le gouvernement thaïlandais envisage d'inciter les étrangers à venir vivre dans le pays pour stimuler l'économie post COVID-19.

Et dans ce cadre, on dit que le cabinet est prêt à modifier les lois sur la propriété foncière pour permettre aux étrangers d'acheter et de posséder des terres en Thaïlande.

Cette question de propriété foncière par des étrangers est l'un des sujets les plus débattus parmi les jeunes Thaïlandais libéraux qui trouvent cette politique étrange et un peu trop libérale.

Pourquoi est-ce si étrange ? Parce que cela contredit ce que ce gouvernement et ses partisans prêchent. Si vous vous souvenez, des personnalités éminentes de ce gouvernement ont dans le passé accusé Thaksin de "vendre la nation" en essayant de permettre aux investisseurs étrangers de détenir un bail sur des terres jusqu'à 99 ans.

Pourquoi trop libéral ? Parce qu'une grande majorité de Thaïlandais ne peuvent pas se permettre d'acheter leur première maison à cause de la pandémie devenue crise économique.

Heureusement, les jeunes Thaïlandais ne sont pas xénophobes. Mais plutôt, ils craignent que cette politique ne fasse inévitablement grimper les prix des logements et rende plus difficile pour les Thaïlandais d'obtenir leur premier logement et de gravir les échelons de l'immobilier.

Leur principale préoccupation semble être les « propriétaires absents », ceux qui possèdent des terres juste pour spéculer. Tout est question de gain en capital et de revenus locatifs, mais pas de création de valeur. Ils sont déjà sur le marché des condominiums du centre de Bangkok, où 49% de certaines unités de condominiums appartiennent à des propriétaires absents connus pour ne pas payer les charges.

Problème mondial

De nombreux pays à travers le monde tentent de renverser la politique ou à tout le moins tentent de limiter ses effets sur les prix des logements. En 2018, la Nouvelle-Zélande a interdit aux étrangers d'acheter des maisons existantes pour arrêter l'inflation des prix des logements. Le Royaume-Uni a augmenté en 2019 ses taxes sur les propriétaires étrangers. Au Canada, dans le cadre de la campagne électorale, Justin Trudeau s'est engagé à interdire pendant 2 ans à tous les étrangers d'acheter une maison au Canada.

Certains jeunes Thaïlandais craignent un racisme croissant de la part de ceux qui sont laissés pour compte envers les étrangers qui les empêchent de s'installer (principalement des Chinois), si cette politique était mise en œuvre sans mesures pour freiner l'inflation des prix des logements.

Les étrangers qui vivent en Thaïlande apportent de l'argent. Beaucoup paient des impôts tout en étant toujours soumis à des systèmes de double tarification dans les hôpitaux et les parcs nationaux. Ils apportent des compétences parfois inexistantes.

Le problème à résoudre est de savoir s'il existe une alternative plus prudente et s'assurer que les Thaïlandais ne seront pas exclus du marché du logement.

Solutions futures

Si le gouvernement thaïlandais veut vraiment que les étrangers travaillent et vivent en Thaïlande : pourquoi ne pas faciliter l'obtention de la résidence permanente pour les étrangers et permettre à ceux qui obtiennent le statut d'acheter des maisons ?

Il suffit de simplifier les exigences : tout étranger qui a passé au moins 50 % de son temps au cours des deux dernières années en Thaïlande serait automatiquement autorisé à acheter.

Tous les résidents permanents devraient également être autorisés à recevoir une pièce d'identité de résident thaïlandais qui leur permettrait d'ouvrir des comptes bancaires et d'effectuer des transactions comme tout citoyen thaïlandais.

Et bien sûr, la suppression de double tarification.

Cela assurerait que les maisons seraient achetées par des gens qui résident vraiment en Thaïlande et non des spéculateurs. Et pour les étrangers qui résident ici, cela signifierait une Thaïlande plus accueillante.

De nombreux jeunes Thaïlandais trouvent cette méthode bénéfique pour tout le monde.

Mais bien sûr, cela ne se traduira pas par les dizaines de milliards de bahts que le gouvernement s'attendait à voir arriver immédiatement. Mais qui croit vraiment qu'un million de riches étrangers piaffent à la porte, impatients de venir dépenser leur pactole dans le pays ?

vUZH7f9U.jpg.42ba66474c8594b789cac0205e942135.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 16 mai 2022 14:39
Sponsors