Le Modérateur

PATTAYA : En 1974, des experts japonais avaient déjà tout compris mais on les a ignorés

1 message dans ce sujet

Si seulement les Thaïlandais avaient écouté les Japonais, Pattaya ne serait peut-être pas dans ce pétrin !

Thai Rath a publié un long article sur le passé et le présent de Pattaya. Thai regrette que les Thaïlandais n'aient pas écouté les étrangers.

Thai Rath ramène le lecteur en 1974 lorsque « Pattaya était un bébé qui apprenait à marcher ».

Lorsque le conseil de promotion du tourisme - précurseur du TAT d'aujourd'hui - observait le sable doré de la "plage en forme de croissant" - et voyait de potentiels dollars.

À cette époque, poursuit leur enquête, le gouvernement japonais pensait investir dans les infrastructures de Pattaya et des experts en développement urbain ont été envoyés sur place.

Les experts japonais ont élaboré un plan de développement cohérent pour assurer l'avenir de ce qui deviendrait une grande ville compte tenu de tous ses avantages géographiques de Pattaya.

Ils avaient les idées claires :

Aucun hôtel à moins de 100 mètres de la ligne de marée.

Pas d'hôtels plus hauts que la cime des pins (comme à Bali).

Développement de mesures d'atténuation des inondations et de stations d'épuration.

Création d'un plan de drainage complet.

Ensuite, le joyau de la vision japonaise - une zone piétonne de 2,7 kilomètres sur la plage  englobant la "Walking Street".

Près d'un demi-siècle plus tard, il est clair que les propositions ont été rejetées.

Un exemple brillant ou peut-être sombre selon votre point de vue, est ce que Walking Street est finalement devenu.

Une rue miteuse avec des bars, des divertissements, des discothèques et des restaurants très bas de gamme.

Le reste de la plage est devenu un grand "n'importe quoi" car les urbanistes successifs ont tout fait sauf planifier.

Et les prostituées s'y sont installées et sont devenues les "phee maphrao" - les fantômes des noix de coco.

Puis vint la pandémie et 70 000 cas à Chonburi dont 500 décès.

De 18 millions de visiteurs par an on est passé à presque zéro du jour au lendemain.

Pattaya devrait être le « hub » du CEE (couloir économique de l'Est) et son maire fait comme s'il était confiant pour l'avenir.

Mais la forme exacte que prendra cet avenir dépend de nombreux facteurs.

Ce sont des moments intéressants pour Pattaya et ses habitants, alors que la cité est devenue un ville fantôme.

Autre question récurrente à Pattaya : Pourquoi la ville - maison de retraite préférée pour vieux occidentaux est-elle inondée tout le temps ?

Hier, le maire de Pattaya - issu d'une famille habituée à faire ce qu'elle veut quand elle veut - a tracé la voie à suivre.

Thai PBS était en ville et comme tout le monde a remarqué que chaque fois que la saison des pluies arrive, de grandes étendues de Pattaya se retrouvaient sous 50 cm d'eau.

Le maire, Sontaya Kunplome a déclaré que cela avait été causé par la pluie.

Pas n'importe quelle vieille pluie, oh non.

Pattaya a récemment subi les pluies les plus abondantes depuis des décennies, a-t-il affirmé.

La construction de la liaison ferroviaire à grande vitesse entre trois aéroports (Don Muang - Suvarnabhumi - U-Tapao) a également causé des problèmes à ses plans.

Certains aspects de la construction de ce projet ont interféré avec le drainage mais il n'a pas expliqué.

De plus, de nombreuses zones ont été inondées malgré les mesures prises (non expliquées) pour éviter cela.

Il a dit que pour passer Soi Bongkot et Jomtien 2 et l'intersection de Mongkhol on avait de l'eau au genou ou à la taille.

Il a ensuite décrit Pattaya comme étant dans une poêle à frire peu profonde.

Le maire examine de nouveaux plans de canalisations et concentre ses efforts pour arrêter l'empiètement sur les voies navigables.

Les propriétés incriminées seront supprimées et plus de 100 cas seront suivis de près jusqu'à leur conclusion. Si ce sont les mêmes cas qu'il y a 10 ou 20 ans, on peut s'inquiéter.

Plutôt résigné quant aux problèmes de Pattaya, le maire a demandé du temps et a conclu en enfonçant des portes ouvertes :

"Résoudre le problème d'inondation de Pattaya n'est pas un problème à court terme. Premièrement, nous devons drainer l'eau le plus rapidement possible. Deuxièmement, nous devons suivre le plan à moyen terme. Troisièmement, nous devons apporter des améliorations au système".

Conseil d'ASEAN NOW en anglais (particulièrement taquin) aux habitants : Sortez vos bottes, la saison des pluies est loin d'être terminée !

 

3pm2.jpg.78953792fb550d65926fcef8c74eb8d0.jpg.015f3a04b28c03c6e9407ec6ed897d6f.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 janvier 2022 02:46
Sponsors