Le Modérateur

La mort d'un jeune garçon entraîne l'arrestation d'une escroc sur Internet

1 message dans ce sujet

Une jeune femme de 19 ans recherchée dans le cadre d'une fraude à la vente de téléphones portables s'est rendue à la police de Chiang Mai.

 

La police pense que Piyada Thongkhampan a escroqué environ 500 personnes, pour la plupart des collégiens, en vendant en ligne des téléphones qui n'existaient pas. L'une de ses victimes présumées, un garçon de 14 ans, est décédé d'un accident vasculaire cérébral hémorragique après avoir appris qu'il avait été dupé.

Mme Piyada a fait la publicité des téléphones via un compte Instagram, Phonebymint. Le compte à plus de 60 000 abonnés, ce qui lui a conféré une crédibilité en ligne, a déclaré la police.

Elle aurait ciblé uniquement les collégiens et les aurait attirés en vendant des téléphones à des prix très bas.

La fraude a été révélée après la mort de Nong Kong, 14 ans, élève du secondaire à Chiang Mai.

Sa famille a déclaré qu'il avait payé 5 000 bahts pour un iPhone 7. Après avoir payé, il n'a plus été capable d'entrer en contact avec Mme Piyada et son achat n'a jamais été livré. Le stress de la déception aurait déclenché un AVC hémorragique qui l'a tué.

Mardi, Mme Piyada s'est rendue à la police de Chiang Mai pour entendre les accusations. La police a déclaré que Mme Piyada a nié toutes les accusations et affirmé qu'elle n'avait jamais communiqué avec le garçon. Elle a admis qu'elle vendait en ligne des téléphones portables d'occasion, mais a cessé de vendre l'année dernière.

Par ailleurs, Naruemon Chamnan, 18 ans, et Sainamphueng Chanamarn, 19 ans, ont été arrêtés parce qu'ils sont soupçonnés d'avoir été embauchés par Mme Piyada pour lui ouvrir des comptes bancaires. Mme Piyada a nié connaître les deux suspects.

La police pense que Mme Piyada a trompé plus de 500 victimes au cours des cinq dernières années. Chacune de ses victimes a perdu entre 3 000 et 30 000 bahts.

Ses biens et autres avoirs ont depuis été saisis par le Bureau de lutte contre le blanchiment d'argent.

La police a également découvert que Mme Piyada avait d'autres mandats d'arrêt contre elle et figurait sur une liste noire de fraudeurs depuis qu'elle a 16 ans.

Outre le compte Phonebymint, Mme Piyada aurait créé d'autres comptes de médias sociaux où elle proposait des téléphones portables bon marché. Elle payait jusqu'à 8 000 bahts à qui ouvrait des comptes bancaires pour elle. La police pense qu'elle a 150 comptes au total. L'un appartenait à sa mère décédée.

684535.thumb.jpg.2689a4c431b9c781633f4b2519f957a0.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 04 décembre 2022 02:29
Sponsors