Le Modérateur

Mercredi soir, Les autorités essaient de détourner les crues du Chao Phraya dans le golfe de Thaïlande pour sauver Bangkok

1 message dans ce sujet

L'Office national des ressources en eau et le Département royal de l'irrigation se sont lancés dans une course contre la montre pour détourner d'énormes quantités d'eau de la rivière Chao Phraya, en les déversant directement dans le golfe de Thaïlande.

Le problème se trouve au confluent des Rivières Ping, Wang, Yom et Nan dans la province de Nakhon Sawan.

M. Somkiat Prajamwong, de l'Office national des ressources en eau, a déclaré mercredi que à la station C2, à Nakhon Sawan, où les quatre rivières se rejoignent pour former la rivière Chao Phraya, va atteindre un débit de pointe de 2 683 mètres cubes/seconde au cours des 2 prochains jours, mais ne dépassera pas 2 820 cubes/seconde.

Il a assuré que l'eau ne déborderait pas des berges de la rivière, mais que les zones basses pourraient être inondées car le pic pourrait atteindre 3 500 mètres cubes/seconde. En résumé, il dit tout et son contraire.

Il a noté que la gestion de l'eau du barrage Pasak Jolasid est cruciale pour protéger Ayutthaya et Bangkok des inondations. Les responsables de l'irrigation ont donc réduit le volume d'eau qui passe par le barrage de Pasak Jolasid.

Il a également déclaré qu'il fallait empêcher l'excès d'eau de s'écouler dans la province de Lop Buri, en détournant le flux vers Khlong Rapeepat. La province de Lop Buri est déjà largement sous les eaux.

Pour apaiser les inquiétudes des habitants de Bangkok, Pathum Thani et Nonthaburi concernant d'éventuelles inondations, M. Somkiat a déclaré que son bureau et le Département royal de l'irrigation travaillaient ensemble pour limiter le volume d'eau rejeté par le barrage de Chao Phraya à moins de 2 800 mètres cubes. Par ailleurs, l'excès d'eau sera détourné vers le golfe pour alléger la pression sur le fleuve.

"C'est possible parce que la marée dans le golfe n'est pas encore haute", a-t-il déclaré, ajoutant qu'il devait surveiller la situation toutes les heures, pour s'assurer que la rivière Chao Phraya n'est pas trop gonflée et qu'il n'y a pas trop d'eau libérée par le barrage de Chao Phraya dans la province de Chainat.

Les hautes marées ne devraient pas tarder cependant s'il ne pleut pas plus la plaine centrale pourrait être sauvée.

ASEAN NOW en français rappelle que les inondations résulte de trois facteurs qui se combinent, l'eau arrivant des barrages, les marées et la pluies. Tant que les marées ne sont pas au plus haut et que les pluies restent modestes, le risque est minime,

On peut enfin se demander pourquoi l'armée au pouvoir depuis 7 ans et toute puissante dans de nombreux domaines n'a pas pris les mesures nécessaires pour empêcher à jamais les inondations près de Bangkok.

Chao-Phraya-River-Dam.jpg.9a63bb4f1b94bbcc2408c31208afea6c.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 21 mai 2022 13:25
Sponsors