Le Modérateur

Aides aux entrepreneurs français en Thaïlande. Bilan et actions à venir.

1 message dans ce sujet

 

par Jean-Michel Ferry

Suite à la pandémie depuis Février 2020 en Thaïlande, un vivier d’artisans, de commerçants, de petits entrepreneurs français, bardés de savoir-faire et de compétences, diffusant notre culture, ont été soudainement livrés à l’inconnu et à la survie au jour le jour, leur situation n’ayant cessé de se dégrader pour devenir dans de nombreux cas dramatique. La reprise de l’épidémie au royaume depuis plusieurs mois met en péril l’existence de nombreuses entreprises. Ces entrepreneurs, artisans, commerçants, indépendants, particulièrement dans les domaines du tourisme, de la restauration, des services, sont souvent isolés et aidés ponctuellement, mais ils ont toujours besoin d’être soutenus, alors que la réouverture du pays est toujours compromise.

Français du Monde Thaïlande a déjà rapporté cette situation et s’en est occupé très activement depuis un an. Nos aides, leurs montants et nos actions de soutien sont développés ci-dessous ainsi que des pistes de solutions. Mais derrière la banalité des chiffres, la comptabilité, le nombre d’aides et leurs montants, se cachent des enjeux humains, des existences compromises. Ainsi, pour bien comprendre et « toucher du doigt » la réalité et la gravité des difficultés, voici quelques témoignages reçus qui resteront anonymes lors de nos campagnes.

La réalité, qu’est-ce que c’est ?

Ces hommes et ces femmes, dont le parcours semblait tout tracé dans ce pays, par bien des aspects idylliques, ont souvent fondé des familles, quitté la France depuis de nombreuses années (dix, vingt ans ou plus) et n’ont plus vraiment d’attaches en métropole. Ils ont souvent épuisé leurs épargnes et les sources d’emprunts possibles, changé drastiquement de train de vie, cherché des solutions alternatives… Leurs difficultés se traduisent par des retards de loyer et la menace d’expulsion (ce qui se produit déjà), le renoncement aux assurances (santé), l’impossibilité de payer l’école des enfants (l’accumulation de retards ou la sortie du système scolaire), les services, eau, électricité, non réglés et les menaces de coupure qui en résultent. Certains se voient contraints de vendre l’outil de travail quand ils le peuvent (le restaurant, l’hôtel, la boutique…) ou au mieux « changer de voilure » s’ils ne sont pas mis dehors du jour au lendemain suite à rupture constatée de bail.

Depuis un an nous voyons et mesurons chaque jour les effets de la pandémie pour nos compatriotes actifs, ici, au royaume de Thaïlande, tel ce créateur et artisan du Nord ayant une entreprise possédant des savoirs faire uniques, contraint de démonter la charpente de ses locaux pour vendre le fer au poids... Les témoignages se comptent par dizaines, quelques extraits :

 

Mme Z (Vente) en Janvier 2021 - « Suite à la perte de 80% de notre chiffre d’affaires et suite à l’arrêt brutal de nos revenus locatifs, la situation financière commence à être critique. Mes savings me permettent de conserver mon commerce ouvert, mais cela ne sera pas possible trop longtemps si la situation perdure... »

 

Mr Y (Tourisme) Mars 2021 - « …/…Et ma situation financière est désastreuse (il ne me reste, pour le moment, 2x,xxx.xx THB sur mon compte privé et 3,xxx.xx THB sur mon compte société) …/… Sinon, connaissez-vous une autre association qui pourrait nous venir en aide ? J’ai contacté l’ambassade qui m’a accordé, très ‘difficilement’, la modique somme de 126 Euros par mois (je suis toujours dans l’attente du mois de janvier et de mars 2021). Pour info. »

Mr ; Mr W (Immobilier) Février 2021 - « Depuis la fermeture des frontières, il y a presque un an, mes revenus sont actuellement à zéro. Je vis des honoraires de quelques locations qui me rapportent à peine de quoi manger et des fois, je rembourse les retards de loyer. Je suis donc en situation des plus précaire… ». « Avec un ami partenaire nous essayons au mieux de survivre avec des locations à l’année, mais revenus très irréguliers…/… Mais nous restons actifs pour préparer, nous l’espérons, un retour du tourisme dans l’avenir. Situation compliquée comme partout, c’est surtout pour mon amie et le petit que je suis inquiet pour subvenir à leur besoin au quotidien ».

Mr V - (agence de voyage) Juin 2021 - « Pour être honnête, je suis incapable d’honorer ma facture d’électricité ce mois-ci et mes jours sont comptés avant l’extinction des feux, d’où une certaine panique à la clé. …/… je n’aurais jamais imaginé une telle pandémie qui me couperait l’herbe sous les pieds. Mais comment faire quand on n’a plus rien, pas même de quoi assurer nos fonctions vitales, ma fille et moi ? Je prends sur moi, et essaie de ne pas trop me miner sans même pouvoir acheter ne serait-ce qu’une ou deux bouteilles d’eau, ma philosophie est ma seule source aujourd’hui, sans elle je serais déjà mort …/… Samedi dernier, je suis allé quêter un sac de riz et quelques Mama Soup lors de leur distribution hebdomadaire de survie à Zzz…, je n’aurais jamais osé le faire à Zzz… où tous me connaissent, je ne veux pas leur donner ce plaisir de me voir ainsi clochard et entendre leurs sarcasmes. Ce n’est pas une raison suffisante d’être indigent, il est juste hors de question que tous… me plaignent …/…. Qu’importe, je préfère encore faire la queue avec tous les Birmans… »

 

Mme T - (activité de plongée-immobilier) Juillet 2021 - « …Nous avions avant cela un club de plongée aux Antilles qui a été soufflé par IRMA, nous avons déjà tout perdu ou presque il y a 4 ans. Je ne sais honnêtement pas comment on va passer les prochains mois alors si une aide est dispo je vais mettre ma fierté de côté on a de la chance, on a un toit sur la tête grâce à la maison. On a vidé les comptes en banque pour payer le lease au mois de mars de cette année. Donc on a au moins un toit pour 3 ans mais pour le reste, disons que ça devient compliqué surtout que la fosse sanitaire vient de rendre l’âme. »

 

Mr U Juillet 2021-(activité de plongée)- « Une plateforme de mise en relation serait super, mais j'imagine qu'il y a quelques challenges à la mettre en place. Vous avez déjà mon email privé dans votre base de données et nous avons pu bénéficier de votre aide MERCI, MERCI !

Mais on fait tout ce qu'on peut faire pour survivre jusqu'à ce que la crise soit passée, donc si on peut participer à une plateforme ou faire ce serait super.


Mr S - (Salle de Gym) Aout 2021 - « Je suis en Thaïlande depuis 8 ans, j'ai créé ma compagnie il y a 5 ans, et je suis maintenant dans une situation financière précaire suite à la pandémie Covid. Mon entreprise est une gym qui enseigne aux enfants et aux adultes. En tant que service, nous sommes les premiers à être touchés par les mesures du gouvernement depuis maintenant bientôt 2 ans.

Je ne m'en sors pas, j'essaye de survivre comme je peux en attendant que la situation s'améliore et que le gouvernement Thaïlandais relaxe ses mesures… »

 

En Septembre 2020, après plus de 6 Mois de pandémie, nous avions lancé une enquête qui avait reçu 104 réponses, il en était ressorti :

            - Les entreprises sont des Petites PME majoritaires en grande difficulté (moins de 10 salariés), la plupart à l’arrêt et sans revenus et ayant souvent épuisé leur épargne. Elles exercent majoritairement dans le secteur du tourisme, marketing, artisanat, restauration. Elles sont principalement implantées dans des sites touristiques, Phuket, Pattaya, Chiangmai et Bangkok.

            - 70% ne peuvent et/ou ne souhaitent pas rentrer en France - 80% n’ont pas de contact avec des organismes institutionnels - 38% emploient des français.

La plupart se sentent isolées et abandonnées (aucun soutien) par l’État français et l’ambassade, (ceci était vrai il y a un an, mais les aides ont sûrement changé ce sentiment) ; elles sont demandeuses (70%) d’un « forum d’entraide ».

            À la suite de cette enquête, FdM Thaïlande a obtenu une aide OLES auprès de l’État français pour les entrepreneurs. Cette solidarité active se révèle alors indispensable bien que l’assistance ne soit pas la vocation classique de l’association.

 

OLES 1 : Décembre2020/Février 2021

            Nous avons ainsi obtenu 27 100.00 € (992 674 THB) pour des aides directes. Suite à une communication large, 52 demandes nous sont parvenues et 26 entrepreneurs et ménages ont été aidées à hauteur de 20 000.00 ou 40 000.00 THB en fonction de la gravité des situations pour régler des dépenses urgentes (loyers, école, frais santé et divers). Les demandes ont été étudiées en commission suivant des critères rigoureux avec questionnaires et justificatifs.

            Ainsi nous avons engagé : 820 000,00 THB en aides directes

OLES 2 : Juillet 2021/Septembre 2021

            Nous avons ainsi obtenu 12 000.00 € (456 000.00 THB). 36 demandes nous sont parvenues et 23 entrepreneurs ont été aidées à hauteur de 15 000.00 ou 30 000.00 THB en fonction de la gravité des situations pour régler des dépenses urgentes suivant les mêmes critères qu’en Oles1.

            Ainsi nous avons engagé : 540 000,00 THB en aides directes

 

            Au total : De Décembre 2020 à Septembre 2021, nous avons donc reçu 88 demandes et accordé 49 aides. Pour un montant total de 1 360 000.00 THB.

            Il faut préciser qu’en parallèle nous avons mis en place une demande d’aide via des sponsors. Ces contributions financières nous ont permis d’aller au-delà des aides de l’État. Ces aides, de fait, peuvent paraître modestes ; elles sont de fait un soutien ponctuel et psychologique autant que structurel, les entrepreneurs ne se sentant plus totalement abandonnés. Le soutien de l’État français hors de ses frontières via l’ambassade de France est donc à souligner.   

Investis dans des actions de bienfaisance auxquelles nous n’étions pas habitués, nous avons naturellement recherché des actions sur le plus long terme, entre autres la création d’une plateforme solidaire francophone.

 

La plateforme solidaire :

L’objectif principal de la création d’une plateforme numérique est d’établir une chaine de solidarité entre les entreprises françaises afin que, clients, fournisseurs, prestataires de services, particuliers, administration, associations puissent être en contact. La communauté française aura un media d’unité et de solidarité pour soutenir et développer ses activités puis communiquer vers l’extérieur à l’intention des milieux d’affaires thaïs et internationaux. L'objectif est de permettre à des entrepreneurs complémentaires de se rencontrer et de travailler ensemble sur plusieurs aspects :

-       Mentorat - Les jeunes entrepreneurs peuvent trouver leur mentor qui les guidera dans leurs décisions (crucial et essentiel pour l'entraide)

-       Partenariat - Les membres peuvent trouver des partenaires pour compléter leurs services et offres.

-       Espace de ressources et d’information

-       Espace de discussion et d’échange sous forme de forum virtuel

 

Le financement de la plateforme :

Les phases du programme ne peuvent être mises en œuvre que si elles sont financées. Les pouvoirs publics français nous ont donné l’impulsion nécessaire au démarrage avec deux subventions OLES, toutefois si nous souhaitons pérenniser notre projet, il nous faut trouver des ressources propres et nous avons songé, puis mis en place, des opérations de parrainage, d’une part via WEEBOON une plateforme collaborative en ligne, d’autre part via des approches directes auprès de donateurs potentiels dans la communauté française, notamment les C.C.E. À date nous avons récolté 400 000 THB, 300 000 auprès des entreprises et 100 000 THB auprès de particuliers. Cette collecte est relancée. L’objectif est de passer d’une aide sociale d’urgence auprès des cas désespérés à un soutien structurel dans le temps avec un outil digital qui doit s’autofinancer. Le lien est le suivant (en anglais/thaï).

https://www.weeboon.com/en/campaign/solidarity-fund-for-french-micro-entrepreneurs-established-in-thailand-

Vous pouvez nous aider en participant via ces liens. Nous restons tournés vers le futur, persuadés que des solutions existent pour sortir de cette situation difficile.

https://www.fdm-thailande.org/nos-activites/economie-et-environnement/

https://www.fdm-thailande.org

https://www.facebook.com/FDMThailande

Jean-Michel Ferry

Secrétaire général pour Français du Monde Thaïlande.

[email protected]

LE 30 Septembre 2021

FRANÇAIS DU MONDE THAÏLANDE

สมาคมฟรองเซ่ดูมงด์-ประเทศไทย
42 Charoen Nakhon 32/1 Kweng Bang Lamhu Lang Khet Klongsan, Bangkok 10600

Secrétariat : Tel: 0897492206

Email: [email protected]

-

180307332_logoFDMThalandemain003L2F-T.thumb.jpg.e1cf547d6f78419c762a7529b8ced037.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 30 novembre 2021 13:40
Sponsors