Le Modérateur

La vie en Thaïlande revient à la normale... mais il vaut mieux être vacciné

1 message dans ce sujet

Si vous n'avez pas encore reçu votre vaccin COVID-19, votre vie en Thaïlande peut être très différente de celle de ceux qui ont déjà été vaccinés. Cela est dû aux nouvelles règles du « sans COVID » qui interdisent aux personnes non vaccinées d'accéder à certains services.

Cependant ces services réservés aux vaccinés sont, à date, très ciblés et la vie revient "comme avant".

À partir du 1er octobre, plusieurs entreprises situées dans des zones strictement contrôlées ont rouvert selon des "règles sans COVID". Certains gymnases, par exemple, ont interdit aux membres non vaccinés d'utiliser leurs installations.

"Je sais que sans vaccin, ma vie ne peut pas revenir à la normale", a déclaré Kawin, qui vit et travaille à Bangkok. Bien que près de la moitié de la population thaïlandaise ait reçu la première injection et que près d'un tiers aient reçu la deuxième, il n'a toujours pas reçu une seule dose. Des millions de Thaïlandais sont également dans la même situation.

Kawin a déclaré que la confusion suscitée par le déploiement gratuit du vaccin gouvernemental l'avait poussé à réserver des injections de Moderna payantes. Doses qui ne sont pas encore arrivées en Thaïlande.

Cependant, il ne se rendait pas compte qu'il devrait attendre si longtemps pour le vaccin alternatif.

"Étant donné que j'ai déjà fait mon choix, je persiste. Je respecterai également les règles imposées par les autorités et les entreprises », a-t-il déclaré. « Si les magasins proposent des kits de test rapide d'antigène [ATK], je serai prêt à payer et à me faire tester immédiatement. »

L'organisation pharmaceutique gouvernementale a initialement annoncé qu'elle achèterait 1,9 million de doses Moderna pour octobre, mais a ensuite repoussé la date à novembre.

Qu'est-ce qu'un environnement sans COVID ?

Selon le Département de contrôle des maladies, un environnement sans Covid comprend les trois éléments suivants.

1- Environnement sans COVID : tous les locaux commerciaux doivent être correctement ventilés et désinfectés tout en imposant des mesures de distanciation sociale correctes. Dans les restaurants, par exemple, seulement 75 % de l'espace peut être occupé dans des zones en plein air et seulement 50 % dans des salles à manger climatisées.

Pour assurer la distanciation sociale, chaque client doit disposer d'un espace de 4 m² qui lui est propre, et si l'espace est restreint, alors les restaurants doivent ériger des cloisons.

2- Personnel sans COVID : les propriétaires d'entreprise et le personnel doivent être complètement vaccinés et passer des tests ATK une fois par semaine.

3- Clients sans COVID : les clients doivent soit prouver qu'ils ont eu leurs deux injections, soit prouver qu'ils se sont récemment remis de COVID-19 ou qu'ils ont été testés négatifs.

Jusqu'à présent, ces règles ne sont obligatoires que pour certains types d'entreprises. Pour d'autres, on se contente "d'encouragement"..

Les règles sont obligatoires pour les salons de tatouage et les événements sportifs.

Pas de vaccin, pas d'entrée ?

Kawin pense que les entreprises ne seront pas trop strictes quant à l'application des "règles sans COVID", en particulier à cause du ralentissement économique actuel. Cependant, il est prêt à suivre les règles qui lui sont imposées. Par exemple, si un restaurant ne le laisse pas dîner, il rapportera la nourriture à la maison.

« J'attends de la flexibilité des entreprises », a-t-il déclaré. « Vérifier le "passe sanitaire" ou des tests COVID-19 n'est possible que pour les passagers des compagnies aériennes. »

Quelles que soient les règles appliquées par les entreprises ou les autorités, Kawin a décidé de ne pas retourner dans sa ville natale du Nord-Est pour l'instant. Il ne va plus à la gym et ne traîne plus avec ses amis. Il dit que c'est le moins qu'il puisse faire pour aider la Thaïlande à contrôler la contagion.

"Ma retenue prendra fin dès que j'aurai ma 1ère injection", a-t-il déclaré. "Mais je n'ai aucune idée de quand Moderna livrera la Thaïlande."

Pour le moment, Kawin évite les foules dans la mesure du possible et garde ses distances pour se protéger.

Comment va la vie après deux doses ?

Juthamas, de Bangkok, a reçu ses deux injections et est assez confiante pour sortir. En fait, elle était heureuse de se balader dans deux des plus grands centres commerciaux de Bangkok le week-end dernier.

Juthamas est également revenue à ses anciennes habitudes alimentaires, baguenaudant entre cafés, restaurants et boutiques - le tout dans un confort climatisé. Comme de nombreux habitants de Bangkok, ça lui manquait de sortir et se réjouit du retour à une vie citadine normale.

«J'ai fait la queue pendant plus d'une heure pour être assis dans un restaurant. La file d'attente des taxis à l'extérieur était également très longue », a-t-elle déclaré.

Pour certaines personnes au moins, le style de vie qu'ils avaient avant la COVID revient lentement.

Dans quelle mesure le paramètre sans COVID est-il appliqué ?

Bien que les autorités poussent le système "sans COVID", les Bangkokiens ont à peine remarqué des restrictions supplémentaires à l'entrée des centres commerciaux, des supermarchés ou des restaurants. La plupart ne font que vérifier leur température à l'entrée, comme d'habitude, avec des appareils dont la fiabilité n'est pas prouvée.

"Je n'ai même pas besoin de m'enregistrer avec l'application ThaiChana", admet Juthamas.

Lorsqu'elle s'est récemment assise à une table de restaurant avec deux compagnons, le personnel n'a pas demandé à voir la preuve de leur vaccination, a-t-elle ajouté.

Cependant, elle admet que cette clémence est un signe inquiétant que la Thaïlande pourrait bientôt être touchée par une autre vague épidémique grave. Mais en attendant, la vie continue.

"J'ai mangé deux fois au restaurant le week-end dernier parce que je crains qu'un confinement ne soit réimposé dans un proche avenir", a-t-elle déclaré.

Juthamas fait partie des nombreux Bangkokiens prêts à accepter un certain laxisme. Par exemple, lorsque le premier restaurant qu'elle a visité le week-end dernier a insisté pour que ses amis et elle s'assoient à des tables séparées, elle a simplement tourné les talons.

Qu'en est-il de la « Protection universelle » ?

Le ministère de la Santé publique a poussé non seulement le "sans COVID", mais aussi la «protection universelle». Ce concept couvre les directives sur ce que les gens doivent faire pour éviter COVID. Par exemple, ils ne devraient quitter la maison que lorsque cela est nécessaire, devraient maintenir une distance d'un mètre avec les autres en tout temps et se laver les mains fréquemment. Il est également conseillé aux gens de porter deux masques – un masque en tissu au-dessus d'un masque chirurgical –, de ne partager pas d'objets personnels et de ne manger que des aliments cuits.

COVID-19 a fait des ravages en Thaïlande cette année. Du 1er avril au 4 octobre, le virus a infecté 1,6 million de personnes – 694 609 personnes dans le seul Grand Bangkok – et causé 17 017 décès.

 

Thailand-businesses-ban-unvaccinated_web.png.89e7509b3598419a676e68040d6ec419.png.bc9763d2c9c182c7131fdc413f4e9e96.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 16 août 2022 02:50
Sponsors