Le Modérateur

Le général premier ministre sème la confusion en parlant d'une réouverture à 10 pays en novembre

1 message dans ce sujet

C'était censé être l'occasion pour le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha d'annoncer la fin de la quarantaine et l'ouverture de la vie nocturne, donc avec alcool .

 

Au lieu de cela, cela il ajouté de la confusion à la confusion si l'on en croit les réactions en ligne.

Prayut n'a jamais su parler à son peuple mais cette fois, il s'est surpassé sur le mode incompréhensible.

Il a réussi à rendre tout le monde un peu plus nerveux en ne faisant que spolier les vraies décisions qui seront prises jeudi.

Les lecteurs (de ASEAN NOX et autres) ont estimé que l'assouplissement proposé n'allait assez loin et que rien n'aurait dû être annoncé avant que les décisions ne soient gravées dans le marbre.

Son discours d'hier est dans la même veine que ce qu'il dit depuis début 2021 : il n'y a rien de fiable, sérieux ou cohérent.

Les touristes étrangers et nationaux, les expatriés et les opérateurs touristiques sont tous désespérés de savoir or, il n'y a pas eu une once de clarté.

Donc les touristes de dix pays dont Singapour, l'Allemagne, les États-Unis et le Royaume-Uni n'auront pas besoin de quarantaine à partir du 1er novembre mais ils devront avoir été doublement vaccinés et subir des tests avant et après leur arrivée.

Mais les tests PCR sont très chers. Et de quels autres documents ils auront besoin et quels autres pays figurent sur la liste ?

Si la procédure reste kafkaïenne, la fin de quarantaine ne changera pas grand chose. Les touristes veulent pouvoir arriver en vacances facilement.

Quant aux "5 autres pays", qu'est ce que c'est que teaser ? Le résultat sera obligatoirement injuste. Il y a plus de 10 pays qui méritent le diplôme. Par exemple, choisira-t-il la France car c'est un pays moyen et refusera-t-il la Belgique car c'est un petit pays ? Prendra-t-il a riche Suisse et laissera-t-il de côté le Cambodge qui possède un des meilleurs taux de vaccination du monde (mais fait honte à la Thaïlande qui n'a pas voulu vacciner avant août).

Prayuth parle de Chine mais il n'y a eu aucune annonce du géant asiatique qu'il autorise ses citoyens à voyager. Alors pourquoi en parler ?

En ce qui concerne l'alcool, la situation n'est toujours pas claire.

À peu près aussi trouble qu'un Pernod avec de l'eau (humour de nos amis de ASEAN NOW en anglais).

On comprend que le Premier ministre annonce que l'alcool serait autorisé dans les restaurants à partir du 1er décembre.

Mais est-ce que les pubs, bars et discothèques seront autorisés à rouvrir ?

Prayuth a déclaré que l'industrie du tourisme ne peut pas supporter une autre haute saison nulle. Il a avoué que les risques de réouverture l'emportent sur la calamité persistante causée à l'économie par la pandémie.

Un deuxième Noël sans bars, c'est la mort d'une industrie.

Ses commentaires sur la possibilité d'annuler ces "décisions" si les cas augmentent, rendent encore plus nerveux.

D'autres, comme le groupe Rural Doctors, ont déclaré au cours des dernières 24 heures que le taux d'infection en Thaïlande ne diminuait pas, contrairement à ce que disent les statistiques officielles.

Le 16 juin, le général Prayut a déclaré que la Thaïlande rouvrirait complètement dans 120 jours. La date approche à grands pas, et il est clair maintenant qu'elle ne sera pas respectée.

Décrivant cette décision comme une étape "petite mais importante", le Premier ministre a déclaré que les ressortissants d'autres pays seraient exemptés de quarantaine en décembre et janvier. Pour les autres pays, le Premier ministre a déclaré que la Thaïlande accueille également leurs citoyens, mais qu'ils seront soumis à une quarantaine et devront se conformer à certaines restrictions, qui n'ont pas encore été annoncées.

Si une nouvelle variante de COVID-19 émerge dans les 3-4 prochains mois, il a déclaré que la Thaïlande doit être prête à y faire face.

Le général a déclaré : "Aujourd'hui, la Thaïlande fait partie des pays qui ont réussi à protéger leur peuple", mais on ne sait pas s'il fait référence à sa campagne vaccinale catastrophique.

La réunion de jeudi du Center for Covid Situation Administration pourrait apporter un peu plus de clarté.

 

Thai-PBS-World-logo-40.jpg.7e817e79edcbd9d9050657de1bfbe186.jpg.e98c83c223b585eceff934c8355a8321.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 novembre 2021 01:35
Sponsors