Le Modérateur

Les professionnels du tourisme ne supportent plus les annonces incompréhensibles du gouvernement.

1 message dans ce sujet

 

Les opérateurs touristiques ont exhorté le gouvernement thaïlandais à émettre des réglementations claires et définitives pour les étrangers dès que possible, sinon le pays risque de perdre des marchés lucratifs de la haute saison.

Le gouvernement russe a indiqué qu'il prévoyait de lever l'interdiction des vols commerciaux internationaux avec la Thaïlande à partir du 9 novembre.

Thanet Supornsahasrungsi, du Conseil du tourisme de Chon Buri, a déclaré que les voyagistes tels que Pegas Touristik ne peuvent pas vendre de forfaits aux Russes ni opérer des vols charters ici sans réglementation claire.

Il a déclaré que si le gouvernement envisage de remplacer le système de certificat d'entrée (CoE) par le Thailand Pass, les voyagistes doivent en savoir plus sur le nouveau système pour préparer leurs opérations à l'avance.

"Si les exigences de voyage complètes ne sont pas annoncées bientôt, le pays pourrait perdre le marché russe cette haute saison, car il choisira des destinations avec une entrée plus pratique", a déclaré M. Thanet.

Pongsakorn Ketprapakorn, du Conseil du tourisme de Phangnga, a déclaré que les agents de voyages sont prêts à organiser des vols charters vers Khao Lak une fois que les obstacles entre les deux pays seront levés. Cela commence par le retrait du kafkaïen Certificat d'Entrée, que les touristes ne peuvent supporter.

Il a déclaré que le tourisme de Phangnga dépend de ce marché. 800 000 Russes visitent Phuket via des vols charters dont 80 000 visitent Phangnga.

Un plus grand assouplissement des exigences pour le marché international et les voyages intérieurs dans le cadre de la campagne de subventions hôtelières We Travel Together devraient augmenter le taux d'occupation global de 10 % à 30-35% au cours du dernier trimestre, a déclaré M. Pongsakorn.

Il a déclaré que davantage d'hôteliers prévoyaient de rouvrir le 1er novembre, si le taux de vaccination atteint 70% d'ici la fin de ce mois, comme prévu.

Les hôteliers doivent toujours surveiller de près la demande avant de prendre une telle décision, a déclaré M. Pongsakorn.

"Le gouvernement doit mettre en œuvre des réglementations claires sur son plan de réouverture sans quarantaine le 1er novembre, en les publiant bientôt dans la Gazette royale pour aider les touristes à prendre des décisions", a déclaré Danny Sukomol, directeur général adjoint de Santhiya Resorts and Spas.

Des directives peu claires en octobre encouragent les touristes à réserver dans d'autres pays pour la haute saison.

Des destinations avec des exigences plus claires et moins strictes comme la Grèce, les Maldives ou les Caraïbes remplaceront avantageusement la Thaïlande pour les vacances de fin d'année, a déclaré M. Danny.

La TAT et le gouvernement pensent toujours que pour les étrangers c'est "Thaïlande ou rien" malheureusement des dizaines de destinations paradisiaques existent sur la terre.

Le point le moins clair de la politique gouvernementale est celle des "provinces ouvertes et fermées" le 1er novembre. Bangkok sera ouvert. On comprend, peut-être à tort, qu'un touriste devra rester 7 ou 14 nuits dans un hôtels certifié à Bangkok avant de se rendre dans une "petite province" comme Chainat. Ce n'est pas de nature à attirer le touriste qui, par nature, souhaite une totale liberté de mouvement.

Un porte-parole de la municiplatié de Bangkok Pongsakorn Kwanmuang sème encore plus la confusion. Il a annoncé la création de "pôles d'écouvillonnage" dans la capitale thaïlandaise.

Il a déclaré que Bangkok doit essayer d'empêcher les transmissions entre les résidents et les visiteurs étrangers lors des tests

À Phuket, cela se fait dans les hôtels, mais la mairie mettra en place des « hubs d'écouvillonnage » pour tester les visiteurs étrangers dans tout Bangkok. Autant des tests à l'hôtel, cela fait sens, autant des tests dans des endroits où les étrangers devraient se rendre sont voués à l'échec.

Les touristes seront ensuite mis en quarantaine en attendant les résultats. Pour la dire la vérité, le discours devient abscons. Est-ce qu'on parle des tests à l’arrivée ? à J+3 ou J+5 ou J+7 ?

D'autres mesures seront en place pour empêcher la propagation du Covid dans la vie nocturne de Bangkok qui devrait rouvrir le 1er décembre. Cela devrait inclure des tests d'antigène et la vaccination, a déclaré Pongsakorn. Veut-il parler parler de tests à l'entrée des boites de nuit ? De nature à attirer les touristes ? 

FByy50wWYAMRHnl.jpg.378f2e3fea3fec33599a218e54c8cb9d.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 novembre 2021 01:23
Sponsors