Le Modérateur

Pourquoi seules les écoles de riches rouvrent à Bangkok ?

1 message dans ce sujet

Un homme politique d'opposition a demandé lundi au gouverneur de Bangkok pourquoi la plupart des écoles qui sont revenues en présentiel sont des écoles internationales et a demandé si davantage pouvait être fait pour les écoles moins aisées afin qu'elles puissent rouvrir.

 

"L'Administration métropolitaine de Bangkok (BMA) a annoncé la réouverture de 63 écoles dans 30 districts, pour la plupart des écoles internationales", a déclaré Arithach Chartariyapong, du parti KLA.

La Thaïlande a rouvert ses frontières aux voyageurs vaccinés lundi, le jour même où les écoles ont commencé à reprendre leurs cours en présentiel après deux ans d'interruptions dues à la pandémie.

Arithach a déclaré que l'enseignement à l'école était impératif pour le bien des élèves avant de noter que les élèves ont été renvoyés vers des plateformes d'apprentissage en ligne pendant la pandémie. L'enseignement en ligne est un fiasco retentissant, les enfants n'apprenant strictement rien devant leur écran.

«Je veux que les écoles reviennent à la normale comme avant la pandémie afin que je puisse rencontrer mes profs et mes amis. L'environnement scolaire est meilleur pour étudier que chez moi », a déclaré Akkarapong, 16 ans, à Thai Enquirer.

Arithach a déclaré qu'étant donné que la situation à Bangkok s'améliore actuellement, grâce aux vaccinations, le ministère de l'Éducation (MOE) devrait profiter de l'occasion pour ramener les élèves en classe.

Le gouvernement a adopté des directives pour des cours sûrs. Certaines écoles avec des ressources plus faibles disent qu'elles auront des problèmes à adhérer aux directives.

Arithach a exhorté le ministère de l'Éducation et la BMA à aider les écoles à respecter les directives.

« C'est l'avenir de nos enfants. Il est de votre devoir de soutenir toutes les écoles. Pas seulement des écoles pour les étudiants issus de familles aisées. Une mauvaise gestion peut conduire à des inégalités en matière d'éducation », a-t-il déclaré.

La Thaïlande n'a jamais fait de grands efforts pour son éducation nationale et la situation a empiré sous la gestion des militaires, toujours en place, qui revendiquent leurs choix. Ceci a entraîné le mouvement de protestation "les cancres" : de bonnes élèves qui demandent de bons programmes, de bons cours par de bons profs dans de bonnes écoles, des revendications rejetées par le gouvernement.

screenshot_15630.jpg.b8b34d33da9ce7c8ff55668aa9b07abc.jpg.eeea9e1db2da6b13c24f933fe483efd6.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 mai 2022 10:06
Sponsors