Le Modérateur

Gouvernement contre hôpital : pourquoi il a fallu refuser le don de vaccins de la Pologne ?

1 message dans ce sujet

Le ministère thaïlandais des Affaires étrangères et l'hôpital universitaire de Thammasat se sont disputés l'échec de l'accord pour 1,5 million de doses de vaccin Moderna offertes gratuitement par la Pologne.

 

Que s'est-il passé?

L'hôpital universitaire de Thammasat a passé trois mois à préparer l'accord en collaboration avec Thonburi Healthcare Group (THG), l'une des nombreuses entreprises privées avec lesquelles il a signé des protocoles d'accord. Fin août, Thammasat a reçu le pouvoir d'importer des vaccins COVID-19.

Les protocoles d'accord permettaient aux entreprises privées d'acquérir des vaccins sous les auspices de l'université, à condition qu'elles couvrent les dépenses connexes telles que le transport et l'assurance et donnent à l'université une partie des doses importées. L'objectif de l'hôpital universitaire de Thammasat était d'utiliser sa part des doses données pour fournir des injections gratuites aux personnes à risque.

L'université a déclaré qu'il ne lui fallait qu'une seule lettre du ministère des Affaires étrangères pour obtenir les 1,5 million de doses de Pologne, mais l'accord a échoué parce que le ministère a refusé d'envoyer cette lettre.

Réponse du ministère

Le ministère des Affaires étrangères n'a pas tardé à réagir. Il a immédiatement publié une déclaration pour défendre ses actions.

Le ministère a déclaré qu'il avait été informé que seulement un tiers des 1,5 million de doses iraient à Thammasat tandis que le reste irait à une entreprise privée couvrant les dépenses telles que le transport et les contrôles de qualité. Et tandis que l'université s'était engagée à distribuer ce vaccin gratuitement, l'entreprise allait faire payer les vaccins aux gens.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré avoir été informé par son homologue polonais que les doses de vaccin données ne pourraient pas être vendues. Il y avait aussi une question d'autorisation de mise sur le marché.

Le ministère a conclu qu'il ne pouvait pas émettre la lettre d'acceptation du don, car l'accord pourrait finir par nuire à la crédibilité de la Thaïlande ainsi qu'aux relations bilatérales avec la Pologne (sic!).

Le ministère a insisté sur le fait qu'il n'avait aucune intention de bloquer les efforts de l'université et de ses partenaires pour se procurer des dons de vaccins en provenance de Pologne ou de tout autre pays.

La guerre continue

L'hôpital universitaire de Thammasat, cependant, a riposté en disant que si le ministère des Affaires étrangères s'était expliqué à l'origine, il aurait essayé de trouver un moyen de sauver l'accord pour le bien du public.

Quant à la vente prévue d'un million de doses du vaccin donné, l'hôpital a expliqué que le coût d'envoi d'experts pour vérifier la qualité du vaccin, le statut, le lot de fabrication, la préparation du dossier, la logistique, l'assurance, les douanes et le stockage des 1,5 million de doses coûtaient des millions de bahts. Son partenaire privé, qui assumait toutes ces dépenses, n'allait facturer qu'environ 400 Bt par dose – bien moins que les 1 100 Bt par dose facturés pour le vaccin Moderna acheté par le gouvernement.

Cependant, Seksakon Atthawong, du Cabinet du Premier ministre, a déclaré que l'hôpital universitaire de Thammasat aurait dû étudier correctement les détails du processus avant de conclure l'accord.

« Le ministère des Affaires étrangères a essayé d'aider, mais les règles doivent être respectées. Même si tout cela est un échec, on ne devrait pas blâmer les uns les autres. », a-t-il déclaré.

Et après?

L'hôpital universitaire de Thammasat a déclaré qu'il renoncerait pour le moment à son rêve de fournir des vaccins gratuits en Thaïlande, car il a appris qu'il n'était pas possible de rechercher des dons. Cependant, a-t-il déclaré, il continuera à offrir des doses à ceux qui sont prêts à payer.

Moderna-Poland-Thailand.thumb.png.1bb2b0e46618b24b1b96f4184d1f802e.png

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 28 juin 2022 10:57
Sponsors