Le Modérateur

Un garçonnet de trois ans brutalement assassiné à Bangkok

1 message dans ce sujet

L'histoire choquante du meurtre prémédité d'un garçon de 3 ans a émergé dans la banlieue de Bangkok.

 

Cela fait suite à la découverte de Nong Bas, 3 ans, dans un klong près de Rattanakosin-200-Years Road, juridiction de la police de Bang Bo à Samut Prakan le 9 novembre.

Le petit garçon avait été agressé et avait de graves contusions, mais une autopsie a révélé que la cause réelle du décès était la noyade.

Anisara, 27 ans, son père Rewat, 48 ans et un ami appelé Waraporn, 28 ans, sont actuellement en détention sur décision du tribunal, tous originaires de Bang Khun Thian à plusieurs kilomètres du lieu où le garçon a été découvert. Ils ne sont pas de la famille de Bas, on le verra.

Une moto utilisée pour transporter le garçon sera pièce à conviction.

Hier, au poste de police de Bang Bo, la presse a demandé aux trois suspects - tous accusés de meurtre avec préméditation - s'ils avaient quelque chose à dire à Bas ou à sa famille. La mère de l'enfant avait été, entre temps, localisée.

En larmes, ils se sont excusés et ont offert des wai, comme le font les criminels Thaïlandais par habitude.

Le père d'Anisara a dit qu'il n'était pas sûr que le garçon soit mort lorsqu'ils l'ont jeté dans le klong. Mais sa jambe était raide.

Le garçon a également été testé positif pour Covid, a rapporté Daily News, et sa mère également, ce qui signifie que plusieurs policiers dans l’affaire doivent être mis en quarantaine.

Les sources policières affirment que la mère de l'enfant l'avait laissé cette famille qui devait s'occuper de lui.

Après huit jours, le 8 novembre, la mère a contacté Anisara pour récupérer son garçon, mais on lui a dit qu'elle ne pouvait pas car les frais de garde d'enfants n'avaient pas été payés.

On comprends dans ce chaos que c'est la dette de la maman qui aurait "justifié" la mort du garçonnet aux yeux de ses tortionnaires.

Par la suite, Anisara lui a dit qu'elle avait emmené le petit garçon rendre visite à des singes au barrage de Samae et l'avait perdu.

Plus tard, elle a affirmé l'avoir trouvé et a déclaré qu'il avait été agressé par des inconnus.

Elle a ensuite envoyé des photos du corps apparemment sans vie du garçon à la mère, une idée qui choque terriblement les Thaïlandais.

Il est donc évident que le garçon a été agressé alors qu'il était sous la garde d'Anisara puis jeté dans le klong encore vivant, note ASEAN NOW.

L'homme en charge de l'affaire, Pol Capt Paradorn Phengkhot de la police de Bang Bo a déclaré qu'une accusation de dissimulation de cadavre n'avait pas été portée car le garçon était mort par noyade selon l'autopsie.

5pm.jpg.ccde9036740d1b1095ae8e192895d92f.jpg.f3f8c9c20e216d332e461564ef96066a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 juin 2022 02:21
Sponsors