Le Modérateur

La TAT prévoit 18 millions d'étrangers en 2022, les professionnels répondent "pas d'amélioration sans le retour des Chinois"

1 message dans ce sujet

Au lendemain des critiques venant d'un professionnel de Chonburi contre un gouvernement qui mentirait, le chef de l'Autorité du tourisme de Thaïlande a riposté avec son optimisme débridé habituel.

Le professionel, Thanet Supharothatrangsi a déclaré que pratiquement aucun touriste n'arrivait, il s'agit d'expatriés propriétaires ou des familles. Il a reproché au gouvernement d'avoir mis trop d'obstacles sur le chemin des vrais touristes qui optaient plutôt pour le Cambodge.

Yutthasak Suphasorn de la TAT est alors entré dans la mêlée. Il a une version différente non seulement du présent mais du futur fantastique du tourisme thaïlandais.

Aux médias d'affaires thaïlandais, il a déclaré qu'à la réouverture du 1er novembre, il n'y avait que 2 000 touristes par jour. On en est  à 3 000 à 4 000 par jour. C'est mieux que la Phuket Sandbox.

Sur le "Test and Go" - vivement critiqué par Thanet qui a déclaré que cela dissuadait complètement les touristes d'un voyage en Thaïlande - Yutthasak a affirmé que cela "créait la confiance".

De nombreuses compagnies aériennes frappent désormais la porte de la Thaïlande, a-t-il déclaré, notant qu'Emirates souhaitait même faire atterrir ses Airbus A380.

"C'est 500 touristes sur chaque vol", s'est enthousiasmé Yutthasak. Si l'avion est plein... D'autres compagnies aériennes veulent également atterrir à Krabi et à Samui.

Tout cet optimisme l'amène à croire que l'avenir est rose. Novembre verrait 100 000 arrivées étrangères, a-t-il noté. Mais de décembre à mars, il y aurait 300 000 touristes étrangers par mois.

Puis il est entré dans une rêverie avec les yeux presque embués sur des signes de bon augure, note ASEAN NOW.

"L'arrivée précoce de la saison fraîche est de bon augure pour l'avenir du tourisme", a-t-il affirmé. Il n'explique pas pourquoi.

Puis vinrent d'autres prédictions :

2022 - Les dépenses totales pour le tourisme national et étranger seraient de 1500 milliards de bahts ou 50% des niveaux d'avant la pandémie en 2019.

En 2023, ce serait 2 400 milliards, soit 80 % de 2019.

En 2024, les trois mille milliards seraient atteints, ramenant le pays aux niveaux de 2019.

Cela serait réalisé avec des touristes de qualité et dépensant beaucoup - pas besoin de se concentrer sur des hordes comme auparavant, a-t-il noté. Il ne dit pas pourquoi, d'un seul coup, les touristes riches viendraient en Thaïlande.

Il a des scénarios en tête concernant le nombre de touristes étrangers l'année prochaine :

Dans le meilleur des cas, 18 millions dépensant 1050 milliards de bahts.

Dans le pire des cas, 10 millions dépensant 620 milliards de bahts.

ASEAN NOW note que certains milieux ont critiqué la TAT pour avoir extrait ces chiffres de nulle part ou utilisé les services d'une mythique boule de cristal thaïlandaise.

Beaucoup, comme Thanet, suggèrent que ce n'est que lorsque les obstacles comme l'interdiction de l'alcool seront supprimés que le flot de touristes deviendra quelque chose de plus substantiel.

Même alors, de nombreux internautes s'accordent à dire que la réticence à s'engager dans des voyages internationaux - et la concurrence offerte par d'autres pays - peut signifier que les projections du TAT s'avèrent un peu optimistes.

 

Une enquête de l'équipe thaïlandaise de la BBC a suggéré que le tourisme thaïlandais ne se rétablirait pas sans le retour des touristes chinois.

Le gouvernement chinois interdisant toujours la plupart des voyages à l'étranger, très peu de visiteurs en Thaïlande sont venus du géant asiatique.

La BBC commentait un rapport de la banque HSBC et de son analyste à Hong Kong, Yun Lew.

Dans un rapport intitulé "Tourisme en Thaïlande : Bangkok Beckons" publié jeudi, l'analyste a qualifié les plans de réouverture de la Thaïlande d'"ambitieux".

Mais la réouverture de novembre à 63 pays sans quarantaine, bien qu'étant un bon premier pas, n'avait entraîné aucun changement substantiel dans le paysage touristique en Thaïlande.

La banque a noté que les 40 millions de touristes étrangers en Thaïlande avant la pandémie étaient composés à 30% de ressortissants chinois.

Les experts ont estimé que la reprise du tourisme en Thaïlande ne réussirait pas sans les Chinois.

4pm.jpg.79062409d5ac62f957603d833b2f5fc3.jpg.6d8414ca2130cb01c942ecfececa2b7a.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 04 juillet 2022 16:56
Sponsors