Le Modérateur

Début de la saison de la pollution de l'air à Bangkok

1 message dans ce sujet

L'indice de qualité de l'air en temps réel de Bangkok signale des niveaux de pollution de l'air « malsains » depuis quelques jours. Le moniteur de pollution indique que Bangkok atteint 152 points de PM2,5 ce jeudi.

 

Des niveaux inquiétants ont été détectés dans 6 districts de Bangkok, dont Khlong Sam Wa, Yan Nawa, Wang Thonglang, Nong Khaem, Khlong Toei et Pathum Wan plus Pak Kret (Nonthaburi).

Le département de contrôle de la pollution a déclaré mercredi qu'il s'attend à ce que le niveau de PM2,5 soit élevé à Bangkok entre le 17 et le 18 décembre en raison du vent faible. La situation devrait s'améliorer entre le 19 et le 21 décembre grâce à une meilleure circulation de l'air.

Cela amène certains habitants à se demander pourquoi la pollution a frappé Bangkok plus tôt que la normale cette année. La période de pollution correspond aux mois de janvier - mars.

Les habitants de Bangkok réclament depuis longtemps que le gouvernement lutte contre le smog toxique qui oblige parfois les autorités à fermer les écoles. Jamais aucune gouvernement n'a pris la moindre mesure sérieuse.

En 2019, les autorités ont envoyé des canons à eau et des drones pulvérisateurs d'eau pour lutter contre la pire vague de pollution de la ville depuis des années. Il s'agissait de mesures symboliques sans aucun effet.

Atthaphon Charoenchansa, du Département de contrôle de la pollution (PCD), a averti les citadins d'utiliser leurs véhicules avec parcimonie, de réduire les feux à ciel ouvert, et il a demandé d'être vigilant dans des zones où la quantité de poussière PM 2,5 atteint le niveau rouge. Il a également averti ceux qui se trouvaient dans les zones rouges d'éviter les activités de plein air et de porter un masque.

Les autorités de la province de Loei demandent aux producteurs de canne à sucre de s'abstenir de brûler leurs champs après que des informations ont révélé que certains agriculteurs avaient secrètement commencé à brûler.

Les recherches de l'Institut national thaïlandais de l'administration du développement (NIDA) suggèrent que l'air de Bangkok peut avoir des niveaux de toxicité préoccupants, le smog persistant étant plein de métaux lourds et de divers composés cancérigènes.

La capitale thaïlandaise compte quelque 10 millions de véhicules immatriculés, des centaines d'usines polluantes et de nombreuses crémations quotidiennes, qui, selon les experts, contribuent toutes à l'aggravation du smog annuel. Mais l'écobuage des champs de canne à sucre dans les provinces du nord est la pire source de grave pollution.

bkk.jpg.b7d2200cb6cb5c71b30d287ce8639fec.jpg.cce7fe21480f015ee0dc30e6d277638c.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 17 mai 2022 00:59
Sponsors