Le Modérateur

Les boxeurs thaïlandais attirés par la gloire et l'argent du MMA (arts martiaux mixtes)

1 message dans ce sujet

 

Dejà fréquente les rings depuis qu'il a sept ans. Issu d'une famille thaïlandaise pauvre, il gagnait au départ deux dollars par combat. Trente ans plus tard, devenu champion de MMA (arts martiaux mixtes) avec un salaire à six chiffres, il revient dans son pays pour défendre son titre.

  Les boxeurs thaïlandais attirés par la gloire et l'argent du MMA

Dejdamrong Sor Amnuaysirichoke à l'entraînement © AFP

"Je n'ai pas combattu en Thaïlande depuis des années", raconte à l'AFP ce boxeur de petite taille lors de son entraînement dans un gymnase de Bangkok. Aujourd'hui basé à Singapour, Dejdamrong Sor Amnuaysirichoke, dit "Dej", s'apprête à défendre son titre de champion poids paille pour le ONE Championship, le principal organisateur en Asie de MMA.

 

 
Dejdamrong Sor Amnuaysirichoke

Dejdamrong Sor Amnuaysirichoke © AFP

 

Avant de découvrir les arts martiaux mixtes, Dej a été triple champion de boxe thaïe. Comme pour de nombreux enfants pauvres, initiés dès le plus jeune âge à cet art martial omniprésent dans le pays, la boxe a été pour Dej un moyen de sortir de la pauvreté. Beaucoup ne continuent pas une fois adulte. Mais pour ceux qui percent, la gloire et la fortune sont souvent au rendez-vous.

Aujourd'hui, le développement mondial du MMA attire de plus en plus de combattants de boxe thaïe. Cette évolution agace les puristes de la boxe thaïe, qui regardent d'un mauvais oeil ces combats dans une cage et craignent que cela finisse par éclipser leur sport. "De coeur, je reste un combattant de boxe thaïe, donc je suis très heureux de boxer ici", affirme Dej.

Le MMA a peiné pour arriver jusqu'en Thaïlande

En quelques décennies, le MMA est devenu une industrie qui draine des milliards de dollars et représente l'un des sports qui progressent le plus dans le monde, l'Asie ne faisant pas exception. Et ce, avec des rémunérations bien supérieures aux matchs de boxe thaïe, qui plafonnent entre 100 et 5.000 dollars pour une grande affiche.

 

 
Entraînement de MMA

Entraînement de MMA © AFP

 

Beaucoup de combattants sont au départ formés en boxe thaïe, une technique où l'on se sert des poings, des coudes, des genoux et où on donne des coups de pied. Mais jusqu'ici, le circuit international de MMA n'avait pas réussi à venir jusqu'en Thaïlande, notamment en raison de la levée de boucliers des ligues de boxe thaïe.

La situation est en train de changer: le 27 mai, ONE Championship organise à Bangkok une nuit de combat dans une salle de 10.000 places, une première en Thaïlande.

Pour Dej, qui a opté il y a seulement deux ans pour le MMA, c'est un retour aux sources. Devant un public acquis à sa cause, il va devoir défendre son titre contre le Japonais Yoshitaka Naito, ancien adepte du shooto, un sport de combat japonais. Ce dernier est pour l'instant invaincu après 10 combats.

 

la suite de long article ici:

http://sportmagazine.levif.be/sport/autres-sports/les-boxeurs-thailandais-attires-par-la-gloire-et-l-argent-du-mma/article-normal-502681.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 15 août 2020 15:45
Sponsors