Le Modérateur

2021 : l'année où le système éducatif thaïlandais bien malade est tombé dans le coma

1 message dans ce sujet

2021 : l'année qui a empêché les élèves d'aller à l'école et les a collés aux écrans

Les sondages montrent que la plupart des élèves, des parents et des enseignants souhaitent la reprise d'une scolarité appropriée, mais COVID-19 bloque toujours le retour à une éducation normale.

Pour des millions d'élèves en Thaïlande, 2021 a été une année de cours en ligne alors que la pandémie de COVID-19 continue de perturber leur scolarité.

Lorsque les cas de virus ont commencé à augmenter plus tôt cette année, la plupart des écoles de Bangkok et d'autres provinces présentant des taux d'infection élevés ont choisi de suspendre les cours sur place. Cela signifiait que les étudiants devaient étudier en ligne à la maison plutôt qu'avec leurs camarades de classe et leurs enseignants.

Les étudiants doivent s'habituer à l'apprentissage en ligne à long terme alors que la pandémie s'installe. Le virus hautement contagieux persiste malgré un taux de vaccination élevé qui a vu plus de 60 % de la population se faire vacciner à 2 doses.

L'année dernière, les jeunes ont peut-être pris les choses à la légère, pensant qu'ils seraient bientôt de retour dans leur classe. Cependant, l'émergence de variantes comme Alpha et Delta, et maintenant l'Omicron hautement transmissible, a anéanti leurs espoirs. On ne sait combien d'années cette situation durera.

Retour en ligne

La situation du COVID-19 étant sous contrôle pendant la majeure partie de 2020, les écoles ont pu rouvrir après une fermeture initiale. Cependant, lorsque 2021 a démarré avec une deuxième vague, les écoles des zones touchées ont été contraintes de revenir aux cours en ligne.

La variante Alpha a ensuite déclenché une 3e vague féroce en mars, tuant les espoirs de retour en classe. À peine un mois plus tard, la variante Delta a déclenché une 4e vague. Alors que le virus a eu peu d'impact sur les élèves pendant leurs vacances scolaires d'avril à mai, cela a signifié que la plupart des élèves n'ont connu que des cours en ligne pour le reste de l'année.

Réticent à rouvrir les écoles alors que la crise du virus faisait toujours rage, le ministère de l'Éducation a reporté à plusieurs reprises la rentrée 2021. Les écoles devaient ouvrir le 17 mai, mais la date de la rentrée a été repoussée au 1er juin, puis au 14 juin et finalement au 1er juillet.

Dans les provinces où le taux d'infection était faible, les parents avaient le choix de renvoyer leurs enfants à l'école ou faire suivre des cours en ligne. Dans les provinces où les taux d'infection sont élevés, comme Bangkok, les écoles ont eu le choix entre des méthodes d'enseignement alternatives, telles que la télévision à distance, à la demande (applications) et des cours en ligne, ainsi que l'apprentissage par devoirs. Pour les autres provinces, les écoles pouvaient choisir un format hybride de cours sur place et en ligne.

Pendant ce temps, le ministère de l'Éducation a mis au point la plate-forme en ligne « Kru Prom » pour aider les enseignants à rattraper le programme.

Lent passage à la normalité

Les sondages montrent que la plupart des élèves, des parents et des enseignants souhaitent la reprise d'une scolarité appropriée, mais COVID-19 bloque toujours le retour à une éducation normale.

Malgré la décision du gouvernement de vacciner les élèves âgés de 12 à 18 ans, la plupart des écoles restent fermées pour l'apprentissage sur place par crainte que COVID-19 n'éclate dans les salles de classe.

Luttant avec un nouveau mode d'apprentissage

De nombreux étudiants ont eu du mal avec les cours en ligne parce que les enseignants les chargent de devoirs pour vérifier si les enfants font vraiment attention en classe. Il faut aussi noter que les cours ne durent que quelques dizaines de minutes et que les élèves ne sont pas attentifs et trichent lors des contrôles. Les enfants n'auront pas appris grand chose durant ces 2 ans.

Les enfants, en particulier les très jeunes, ont du mal à se concentrer toute la journée devant un écran.

En plus d'être surchargés de devoirs, les jeunes ont également été privés d'interactions quotidiennes avec leurs pairs ainsi que d'opportunités de développer des compétences sociales et de vie. Par ailleurs, l'overdose d'écran est préjudiciable pour des enfants qui deviennent accros.

De nombreux parents sont de plus en plus inquiets pour le développement de leurs enfants. Leurs craintes sont aggravées par les experts en éducation, qui soulignent que les avantages de fréquenter l'école s'étendent au-delà des progrès scolaires et touchent toutes les facettes du développement d'un enfant.

Ainsi, alors que la sécurité des enfants reste la priorité absolue, la plupart des parents en Thaïlande souhaitent désespérément que «l'année de l'apprentissage en ligne» se termine bientôt et que les écoles rouvrent définitivement.

Lorsque les autorités affirment "on ne peut pas faire autrement", c'est évidemment faux puisque de nombreux pays, comme la France ont considéré que la continuité de l’enseignement des enfants était une priorité. C'est toujours un choix politique que d'imposer 2 années blanches à ses enfants.

online-learning-2021-review-Thailand_web.thumb.png.a257b34928bc1e4237dc275f396f7f07.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 04 février 2023 00:46
Sponsors