Le Modérateur

Samut Prakan : Les victimes de l'immense incendie de juillet reçoivent des indemnisations incroyablement dérisoires

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire

 

L'organisation administrative Racha Thewa Tambon dans la province de Samut Prakan près de Bangkok, fait l'objet de nombreuses critiques concernant sa gestion des indemnisations versées aux ménages autour de l'usine chimique de Ming Dih, qui a pris feu le 5 juillet de cette année.

Sur sa page Facebook jeudi, l'autorité de Racha Thewa a publié les noms des personnes qui ont été touchées par l'incendie chimique et qui sont éligibles à une indemnisation, la plupart des victimes recevant quelques centaines de bahts. Bizarrement , le montant le plus élevé ( 49 500 bahts) aurait été versée à une victime qui porte le même nom de famille que le maire Racha Thewa. Certains n'ont touché que 40 bahts.

De nombreuses victimes ont remis en question les critères utilisés par l'autorité pour évaluer le montant que chaque victime devait recevoir, ajoutant que les victimes qui vivent dans un autre sous-district, celui de Bang Phli ont reçu une indemnisation plus importante, plusieurs d'entre eux ayant reçu environ 49 500 bahts.

L'autorité de Racha Thewa a par la suite supprimé son communiqué de presse de sa page Web.

Le maire Racha Thewa, cependant, a insisté sur le fait que les indemnisations ont été approuvées par les comités du district et de la province et que le processus a été effectué conformément à la réglementation.

Il a également déclaré que toutes les victimes, qui estiment que les indemnisations qu'elles ont reçues ne sont pas équitables, peuvent déposer une plainte auprès du comité du district ajoutant qu'il pense que les critiques de son administration sont motivées par des considérations politiques.

Un pompier volontaire a été tué et des dizaines d'autres personnes ont été blessées dans l'incident. Des hélicoptères ont été déployés pour pulvériser de la mousse ignifuge afin de maîtriser l'incendie.

Les personnes vivant dans un rayon de dix à 5 km de l'usine ont été sommées d'évacuer par le service de contrôle de la pollution en raison du risque pour la santé posé par les vapeurs de monomères de styrène, qui sont cancérigènes et ne doivent pas être inhalés.Les principaux dégâts sont liés aux baies vitrées en miettes ainsi que certaines portes et autres murs. Les dégâts furent très importants.TSNBg3wSBdng7ijMh1NhT5uay16dfznHbhbSZZPpNTn.jpg.56e8d092af73ca4f8ebfef8c76efa690.jpg.2b7a3cdcf17515656bab1e0af3578d01.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 03 juillet 2022 10:20
Sponsors