Le Modérateur

Les nombreuses bavures du programme "Test and Go" s'apparentent à un fiasco et nuisent à l'image de la Thaïlande

1 message dans ce sujet

A Phuket on note une grave crise parmi un nombre croissant d'étrangers sur l'île de vacances testés positifs pour Covid-19 au début de leur séjour.

Un nombre croissant d'étrangers asymptomatiques sont testés positifs pour Covid en arrivant. On les appelle les « cas verts ».

Les hôtels veulent qu'ils quittent les lieux et soient envoyés dans des hôpitaux, mais les compagnies d'assurance refusent d'honorer les polices stipulant qu'elles doivent payer pour des malades, pas des gens en bonne santé.

Les étrangers précisent qu'ils sont assurés et ne paieront pas d'hospitalisation.

Cela, a déclaré une source fiable, signifie qu'un grand nombre de touristes étrangers refusent de quitter les hôtels.

Cela pourrait signifier, malgré les protocoles en place, que le personnel sera infecté et que les hôtels seront obligés de fermer.

Il a appelé le gouvernement à agir immédiatement pour faire face à la crise croissante à Phuket.

Pendant ce temps, le Dr Kusak Kukiatkul de l'autorité sanitaire de Phuket a confirmé que les « cas verts » ne voulaient pas aller à l'hôpital car ils venaient de pays où les cas asymptomatiques restaient en quarantaine à la maison.

Et il a admis qu'il n'y avait tout simplement pas assez de places dans les soi-disant « hospitels » pour les accueillir.

Il a admis que les compagnies d'assurance ne couvraient pas la couverture hospitalière pour les cas verts (des gens en parfaite santé) et que les étrangers ne voulaient pas payer en insistant sur le fait qu'ils étaient couverts.

Donc, ils restent simplement dans les hôtels.

Le Dr Kusak a déclaré que des négociations étaient en cours pour remédier à la situation.

Nouvel exemple de la mauvaise gestion de Test and go. Le voyage d'une Britannique en Thaïlande s'est transformé en un cauchemar car elle a été testée positive à l'arrivée et a été immédiatement emmenée en quarantaine à l'hôtel.

Megan Meeke et son partenaire Dyl Murray sont arrivés à Bangkok la veille du réveillon du Nouvel An, effectuant un test PCR à leur arrivée.

"[On] nous a dit que notre PCR à l'arrivée n'était pas concluant puis positif, mais personne ne parle anglais", a-t-elle déclaré sur TikTok.

« Nous étions dans une ambulance [et] devons maintenant nous mettre en quarantaine pendant 10 jours … que se passe-t-il ? »

Mme Meeke, influenceuse, a détaillé son séjour à l'hôtel, admettant qu'elle ne sait pas combien coûtera leur quarantaine.

"Je leur ai demandé plusieurs fois combien [la quarantaine à l'hôtel] va coûter et ils rient et s'éloignent", a déclaré Mme Meeke sur Instagram.

"Nous essayons d'entrer en contact avec notre assurance et l'ambassade."

Elle a également déclaré que lorsqu'ils avaient besoin d'eau, ils devaient payer en espèces.

"Nous avons littéralement été emmenés de l'avion à la quarantaine", a-t-elle déclaré. "Je n'ai pas d'argent."

Dans un commentaire, Mme Meeks a déclaré qu'ils avaient été autorisés à se rendre en Thaïlande avant le voyage.

"J'étais négative avant ce voyage, mais c'est le risque que vous prenez, je suppose", a-t-elle déclaré.

Mme Meeks et son partenaire devraient quitter la quarantaine de l'hôtel le 10 janvier.

Le problème vient du fait que les touristes étrangers ont cru aux balivernes de la TAT et du gouvernement parlant de la réouverture de la Thaïlande aux touristes. CE N'EST PAS LE CAS.

Les programmes Test and Go et autres ne concernent que les gens qui ont à faire en Thaïlande. Les risques sont trop grands de se faire coincer à l'arrivée. A cela s'ajoute les annulation de vols.

Il ne faut pas tenter de venir en Thaïlande en vacances, surtout avec des enfants, de toutes façon les autorités l'interdisent maintenant clairement.

Ce fiasco nuit gravement à l'image de la Thaïlande qui se révèle sous un jour très inhospitalier.

 

UK.jpg.0ed3124cbd771a6e16e9fc9715217ed7.jpg.e22efd90e26d2e044525d4f2ddcf51f1.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 janvier 2022 03:06
Sponsors