Le Modérateur

Moins de morts et de blessés sur la route en Thaïlande pendant les congés du Nouvel An

1 message dans ce sujet

Moins de personnes sont mortes ou ont été blessées dans des accidents de la route en Thaïlande au cours du dernier Nouvel An qu'au cours de la même période un an avant.

On a compté 333 décès et 2 672 blessés dans 2 707 accidents distincts à travers la Thaïlande au cours de la semaine du 29 décembre au 4 janvier 2022, selon le Département de la prévention des catastrophes.

Au cours de la même semaine il y a un an, on comptait 392 morts et 3 326 blessés dans 3 333 accidents.

Les trois principales causes d'accidents de la semaine dernière étaient les excès de vitesse (34,45 %), les queues de poisson / changements de direction inopinés (25,36 %) et la conduite en état d'ébriété (21,05 %).

82,04 % des accidents impliquaient des motos, tandis que les pickups représentaient 6,31 %.

82,78 % des accidents sont survenus sur des routes nationales, 40,67 % sur des autoroutes et 38,28 % en villages.

La plupart des accidents se sont produits entre 18 et 19 heures et la tranche d'âge la plus touchée par les décès est celle des 40 à 59 ans.

Chiang Mai a enregistré le plus grand nombre d'accidents avec 96.

Bangkok a le nombre de morts le plus élevé à 22.

Chiang Mai et Kanchanaburi comptent le plus grand nombre de blessés, 93 chacun.

Les provinces de Trang, Nakhon Nayok, Pattani, Phang-nga, Yala, Satun, Samut Songkhram, Sukhothai et Phrae n'ont signalé aucun accident.

Les autorités visent à réduire le nombre de décès dus aux accidents de la route à 12 pour 100 000 habitants d'ici 2027. Les routes de Thaïlande étaient les plus meurtrières au monde selon l'Atlas mondial en 2017.

 Le chef du service de probation a indiqué que le nombre de cas de conduite en état d'ivresse au cours des "sept jours mortels" du Nouvel An avait plus que doublé par rapport à 2020/21.

Cette année, 5 200 cas ont été renvoyés devant les tribunaux, contre 2 399 l'année dernière.

Witthawan Sunthornkhajit a attribué cette augmentation à des mesures plus proactives de la part des autorités pour rechercher et poursuivre les contrevenants, a rapporté INN.

On peut donc conclure que lorsque la police fait son travail, le nombre d'accidents baisse. D'ailleurs, on compte moins de morts sur la route dans les périodes dites "dangereuses" que lors des jours "normaux".

7pm.jpg.54da9c9763e7547a685628a30824f126.jpg.27bec2530b56fd3d0f9bda58f0698900.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 04 février 2023 00:04
Sponsors