Le Modérateur

Omicron et hôpitaux de campagne : Le gouvernement a besoin d'un mois pour décider de nouvelles mesures COVID-19.

1 message dans ce sujet

Le gouvernement thaïlandais aura besoin d'au moins quatre semaines pour évaluer la situation COVID-19, après les vacances du Nouvel An, car le nombre d'infections devrait augmenter.

 

Il décidera ensuite s'il convient d'ajuster les mesures existantes, a déclaré aujourd'hui (mercredi) le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana.

Il a expliqué qu'il faudra deux semaines pour évaluer les nouvelles infections et quinze jours supplémentaires pour connaître le nombre d'hospitalisations et de décès avant qu'une décision puisse être prise par l'administration en charge de Covid (CCSA), qui est présidé par le Premier ministre et doit se réunir ce vendredi.

Cela signifie que la suspension temporaire du Thailand Pass (commencée le 22 décembre 2021) peut durer au moins jusqu'à la fin janvier. Ceux qui ont demandé et obtenu le Thailand Pass peuvent toujours entrer en Thaïlande dans le cadre du programme Test and Go jusqu'au 10 janvier 2022, sans possibilité d'avancer son vol. Cela signifie également que la réouverture des pubs et des bars prévue pour le 16 janvier est désormais peu probable.  Selon un professionnel du tourisme 100 000 voyageurs qui devaient arriver entre le 10 et le 31 janvier devront annuler leurs réservations de vol et d'hôtel si l'approbation de leur Thailand Pass est révoquée. Ces personnes attendent la confirmation de leur infortune vendredi. Ce serait un nouveau motif d'embarras pour la Thaïlande si elle rejetait ces 100 000 personnes.

Thanakorn a déclaré que le Premier ministre implorait les personnes non vaccinées et partiellement vaccinées de procéder aux injections, en particulier les personnes âgées, les femmes enceintes et celles souffrant de maladies chroniques, car cela contribuera à réduire le risque d'hospitalisation et de décès.

Les personnes à haut risque d'être infectées devraient être socialement responsables, en s'abstenant de voyager et en s'isolant, afin de ne pas présenter de risque pour les autres et pour leur propre sécurité, a déclaré Thanakorn.


Le taux d'infection des voyageurs entrant en Thaïlande par voie aérienne entre le 1er et le 4 janvier 2022 :
1️ Royaume-Uni 5,92 %
2️⃣ États-Unis 5,30%
3️⃣ Allemagne 2.85%
4️⃣ Suède 2.33%
5️⃣ France 2.17% ces taux qui n'étaient que de 0,1 % en novembre sont donc multipliés par 60. Le risque de passer ses vacances à l'hôpital, même si l'on est asymptomatique est important selon ces statistiques ministérielles.

Les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux selon lesquelles la base navale de Sattahip dans la province de Chonburi aurait signalé un cluster Covid-19 « incontrôlable » ne sont pas vraies, a déclaré le porte-parole de la marine royale thaïlandaise

Le nombre de personnes vaccinées quotidiennement reste faible. Hier, seulement 20 281 personnes ont été vaccinées. 71,2% ont maintenant reçu au moins une dose, 64,1% deux doses et seulement 9,8% ont reçu leur rappel.

Anutin Charnvirakul, le ministre de la Santé publique, a déclaré aux journalistes que le gouvernement avait fait tout ce qu'il pouvait et que "les irresponsables et les égoïstes" continueraient d'être infectés.

La variante Omicron est apparue dans les résultats de 20,92 % des tests aléatoires, effectués du 1er novembre au 4 janvier, avec un total de 2 338 cas répartis dans 55 provinces de la Thaïlande. Les 5 provinces avec l'instance la plus élevée de la nouvelle variante sont Bangkok, Kalasin, Chon Buri, Roi Et & Samut Prakan

Les hôpitaux de toute la Thaïlande ont été invités à se préparer à une augmentation du nombre de cas et à penser aux dortoirs / hôpitaux de campagne.

Des clusters du Nouvel An ont déjà été signalés par le ministère de la Santé publique à cause des festivités. En particulier Khaosan Road à Bangkok et des provinces comme Chonburi et Phuket. Mais selon un médecin important, le gouvernement prévient que des clusters seront probablement trouvées dans toutes les provinces.

Les cas de COVID-19 ont augmenté dans la province thaïlandaise de Phuket au cours de la semaine dernière, avec un total de 167 cas de variante COVID-19 Omicron parmi les Thaïlandais et les touristes étrangers, selon le chef provincial de la santé, le Dr Kusak Kukiattikul.

Le nombre d'infections sur l'île est passé de 30 cas le 29 décembre à 149 hier (mardi), selon le Center for COVID-19 Situation Administration (CCSA).FIUVd0CVIAAysh-.thumb.jpg.4f70caafa5abf8e4d349e87e18bdd968.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 04 février 2023 00:42
Sponsors