Le Modérateur

La cinquième vague de COVID-19 arrive en Thaïlande

1 message dans ce sujet

1030526102_Screenshot(55).thumb.png.ee2433737ecaccf554319de107bce9bb.png

 

La Thaïlande fait face à la cinquième vague de la pandémie de COVID-19 plus tôt que prévu, avec une courbe des infections en forte augmentation et des scanners de température corporelle installés dans la plupart des bureaux et des lieux publics ne détectant pas les cas asymptomatiques, a déclaré le Dr Somsak Akksilp, directeur général. des services médicaux mercredi.

3899 nouveaux cas de Covid en Thaïlande mercredi => 5560 jeudi
MAIS
19 morts de plus pour un total de 21769 décès mercredi => 11 jeudi
149 malades sous respirateur mercredi => 146 jeudi
541 malades en soins intensifs => 536 jeudi
Pour l'instant, le nombre de cas explose mais il y a de moins en moins de malades graves et de morts. Si le nombre de malades augmentent dans les deux prochaines semaines, il faudra s'inquiéter. Sinon, l'épidémie de Covid sera circonscrite.

Le Dr Somsak a admis qu'il est difficile de faire la différence entre une infection par la variante Omicron et la grippe, sur la base des symptômes, notant qu'environ la moitié des cas Omicron sont asymptomatiques.

Il y a sept cas Omicron dans lesquels le virus est entré dans les poumons, mais les ventilateurs ne sont actuellement pas nécessaires pour aider à respirer. 54% des cas développent une toux, 37% un mal de gorge, 15% des douleurs musculaires, 12% un nez qui coule, 10% un mal de tête, 5% développent des difficultés respiratoires et 2% ont perdu l'odorat.

En raison de la difficulté à faire la distinction entre Omicron et la grippe, le Dr Somsak a recommandé à toute personne souffrant de symptômes pseudo-grippaux de s'isoler et de subir un test d'antigène.

Si le résultat du test est positif, il a précisé que la personne doit contacter le National Health Security Office, via la hotline 1330. Les autorités répondront à l'appel pour évaluer les premiers symptômes dans les six heures. Si les symptômes ne sont pas graves, la personne infectée entrera en isolement à domicile ou dans la communauté. Les cas graves seront immédiatement hospitalisés.

Dans le pire des cas, dans lequel il y a environ 30 000 infections, il a déclaré qu'il y avait environ 52 000 lits disponibles à travers le pays, ce qui est plus que suffisant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 03 février 2023 23:48
Sponsors