Le Modérateur

Une maman et son fils de retour d'un mariage qu'ils avaient organisé meurent dans le Carnage Sans Fin

1 message dans ce sujet

Le Daily News a rapporté le décès d'une mère et de son fils qui étaient des organisateurs de noces sur le chemin du retour à Suphanburi, dans le centre de la Thaïlande, après un mariage à Kanchanaburi.

 

La police et les services de secours de Sa Kaeo ont été appelés sur la route de Ban Sa Kaeo.

Bunras, 59 ans, et son fils Jirathorn, 40 ans, sont morts dans un pick-up Mitsubishi. Le véhicule avait percuté trois grands arbres.

Le conducteur Sumeth, 34 ans, a survécu et a été transporté à l'hôpital.

Il a dit qu'ils avaient assisté à un événement avant le mariage dans le district de Laokhwan à Kanchanaburi et qu'ils étaient sur le chemin du retour à Ban Pho, Suphan.

Lorsqu'il a tenté de doubler, il a perdu le contrôle du véhicule en raison de la grande quantité d'équipement lourd à l'arrière. Une image sur le site Daily News montre ce qui ressemblait à des supports de scène.

L'enquêtes se poursuit.

 De son côté Thai Rath raconte que La police de Khao Saming, dans la province de Trat, dans le centre-est, a été appelée pour un accident sur la route de Saen Tung à Bang Kradan.

Un motard du nom de Noppadon, âgé de 27 ans, a été retrouvé sur la gauche de la route avec des fractures et de multiples blessures.

La relation de la scène par les médias thaïlandais était "crue".

Son scooter a été complètement détruit après une collision frontale avec un pick-up conduit par Somporn de Khlung.

Somporn a dit que cela s'était passé en haut d'une côte; il avait essayé de freiner mais n'avait pas pu s'arrêter à temps.

Le motard a été propulsé vers la gauche tandis que son scooter a fini par se coincer à l'avant de son véhicule.

Les médias thaïlandais rapportent plusieurs dizaines de morts sur les lieux d'accidents chaque jour dans le royaume.

Si l'on ajoute les décès à l'hôpital et sur le chemin de l'hôpital, on estime que jusqu'à 25 000 personnes succombent chaque année, dont 80 % sont des motocyclistes. On pense qu'un million de personnes sont blessées d'une manière ou d'une autre chaque année.

ASEAN NOW note que les politiciens ne s'intéressent pas à ce carnage, les gouvernements ne prennent aucune mesure, la police ne fait pas respecter le code de la route et la justice ne condamne pas les chauffards. Ceci malgré l'énorme impact économique négatif provoqué par les accidents de la route.

2pm.jpg.45c6b0071127eb941458ea7435773858.jpg.11f15809b84bb144c66be3901889de46.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 mai 2022 12:10
Sponsors