Le Modérateur

Énième réouverture de la Thaïlande. Détails des mesures attendues aujourd'hui

1 message dans ce sujet

La reprise des inscriptions "Test and Go", le rezonage COVID-19 et une nouvelle extension de l'état d'urgence national en Thaïlande, en place depuis mars 2020, seront proposés et acté par l’administration en charge de Covid jeudi

 

Les inscriptions au programme "Test and Go", qui n’entraîne qu'une quarantaine d'une nuit en attendant les résultats du test COVID-19, ont été suspendues depuis le 22 décembre, pour freiner la propagation de la variante Omicron. Actuellement, les personnes qui ont obtenu un QR code "Thailand Pass" en décembre peuvent toujours entrer dans le pays. La reprise du programme pourra débuter le 1er février mais éventuellement avec des mesures plus strictes, comme encore plus de tests PCR ce qui risque des décourager les candidats aux vacances.

Le secrétaire général du Conseil de sécurité nationale (NSC) et chef du CCSA, le général Supot Malaniyom, a déclaré que l'assouplissement des restrictions sur les voyageurs "Test and Go" est destiné à aider à stimuler le secteur du tourisme en difficulté qui, avant COVID, contribuait jusqu'à 20 % au PIB du pays.

Cependant, Test & Go ne convient pas pour les touristes normaux car le processus est trop contraignant. Il permet quand-même aux personnes qui ont à faire en Thaïlande de revenir.

Il a déclaré que davantage d'assouplissements des restrictions seraient également déposés au CCSA. Par exemple, 13 zones seront déclarées zones "sandbox", dont cinq provinces touristiques pilotes.

Il a déclaré que la réouverture des bars, pubs ou karaokés ne sera pas discutée lors de la réunion de jeudi, car ils sont toujours considérés comme présentant un risque élevé de propagation de COVID-19.

Quant au décret d'urgence, le chef du NSC a insisté sur le fait que la mesure est toujours nécessaire et qu'elle pourrait être prolongée de deux mois supplémentaires après son expiration à la fin de ce mois.

Concernant les plaintes de certains parents au sujet du port obligatoire de masques et de tests antigéniques par les élèves, le général Supot a déclaré que la question incombe au ministère de l'Éducation.

 

000_9QR8N9.thumb.jpg.ca39d789dd39d8e95af62e4c33de4806.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 01 juillet 2022 06:17
Sponsors