Le Modérateur

Puisque les automobilistes ne respectent pas le passage pour piétons, supprimons le, propose la police

1 message dans ce sujet

La police royale thaïlandaise prévoit de discuter avec le Bhumirajanagarindra Kidney Institute Hospital concernant la suppression d'un passage pour piétons à la suite de l'accident mortel de la femme médecin Waraluck Supawatjariyakul la semaine dernière.

Le numéro 2 de la police royale thaïlandaise Damrongsak Kittipraphat ainsi que des responsables des transports et de la circulation ont inspecté le passage près de l'hôpital sur Phayathai Road à Bangkok le 26 janvier.

Damrongsak a déclaré à la presse après l'inspection qu'il n'y avait pas de feux de signalisation au passage pour piétons. Par ailleurs, il est situé près de l'intersection de Phayathai où la plupart des véhicules roulent à grande vitesse pour espérer passer au vert au feu suivant. Les véhicules sur la voie de droite peuvent être visuellement bloqués par d'autres véhicules sur le côté gauche et ne pas voir les piétons. Autant d'arguments pour sa suppression.

Il a déclaré que des feux de passage pour piétons et des caméras de vidéosurveillance seraient installés aux passages. Le ministère des Transports et les autorités locales ont également reçu l'ordre d'évaluer les passages de sa province. Certains pourraient être réparés ou carrément supprimés. Si le code de la route donne toujours la priorité aux piétons, au moment de décider des infrastructures, les autorités donnent la priorité à la voiture.

En ce qui concerne le passage à niveau controversé, le fonctionnaire invite le personnel de l'hôpital à la réunion avec les autorités en tant que piétons réguliers pour rechercher des solutions. L'accident du week-end a suscité un débat nationale sur la sécurité des piétons. À la suite de l'accident tragique, les passages pour piétons sont repeints dans tout le pays, des panneaux d'avertissement sont installés, des feux clignotants sont mis en place et de nouvelles amendes sont proposées. Cependant les Thaïlandais ne croient pas à ses mesures affirmant que le respect du code de la route et l'éducation étaient juste nécessaires pour améliorer la sécurité des passages pour piétons.

Les funérailles d'une jeune médecin tuée au passage piétons se poursuivent. Le moine Norawit, le policier au guidon de la moto qui a percuté la médecin et qui a finalement réussi à se faire ordonner un moment, était présent à la cérémonie. Norawit serait défroqué immédiatement après la fin des funérailles pour des poursuites judiciaires.

Les observateurs supposent que la moto que Norawit utilisait était une moto saisie par la police, ce qui expliquerait qu'elle n'avait ni plaque ni carte grise. Dans ce cas, Norawit serait coupable de l'avoir empruntée au commissariat.

De très nombreux experts expliquent comment la police par son attitude très souvent hors la loi corrompt l'esprit des Thaïlandais. Au lieu de montrer le bon exemple, les policiers par leurs comportements, incitent les citoyens à mal se conduire.

 

aHR0cHM6Ly9zLmlzYW5vb2suY29tL25zLzAvdWQvMTcwMS84NTA4ODc4LzEwNjcyNDAuanBn.jpg.1cfeaa246f450c6f9db884f001ecfd61.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 juin 2022 18:21
Sponsors