Le Modérateur

Le point de vue d'un chef thaïlandais, étoilé Michelin, sur le cannabis culinaire

1 message dans ce sujet

Les chefs et les gastronomes saluent le retour du cannabis dans la cuisine thaïlandaise. Les aliments infusés au cannabis ont bon goût, mais ils ne sont pas toujours sains, prévient un chef étoilé thaïlandais.

 

Thai PBS World a récemment rencontré le chef étoilé Thaninthorn "Noom" Chantrawan de Siam Wisdom (Sukumvit 31) lors d'un événement organisé par l'Autorité du tourisme de Thaïlande pour promouvoir les produits à base de cannabis où il a servi des plats thaïlandais de style Omakase (sushi) infusés au cannabis.

Au cours des dernières années, Thaninthorn est devenu un passionné de produits comestibles et a appris par lui-même à infuser sa nourriture avec du cannabis. Lors de l'événement "Ma Gin Gan" (qui se traduit approximativement par "Mangeons (cannabis)", il a servi des plats thaïlandais exclusifs qu'il a créés pour les invités.

Les Thaïlandais ont utilisé du cannabis dans leur cuisine depuis les temps anciens du nord au sud, car la feuille de cannabis est connue pour améliorer l'appétit. Mais la connaissance reste parcellaire. Le tabou étant brisé,  les chefs n'ont d'autre choix que de revisiter la sagesse ancienne et l'adapter au monde culinaire actuel.

"J'ai étudié par moi-même. La tige peut être utilisée pour faire bouillir le poulet et cela donne un arôme très agréable », a déclaré Thanninthorn, ou Chef Noom lors de son passage à l'émission télévisée Iron Chef Thailand.

Le chef Noom a déclaré qu'il ne faisait aucun doute que le cannabis aidait à intensifier les saveurs, et lorsqu'il utilisait du cannabis ou du beurre de cannabis (beurre infusé à la marijuana), il utilisait moins de sucre.

Le cannabis n'est pas un ingrédient étrange pour le chef car il a grandi avec Kaeng Sub Nok (un curry thaïlandais) cuit avec des feuilles et des fleurs de cannabis. Lorsqu'on lui a demandé de nommer quelques plats qui sont excellents avec du cannabis, il a dit que ces bœufs grillés tels que "Sua Rong Hai" ont une saveur et un arôme intenses lorsque la chaleur, l'huile et le cannabis se mélangent. Parmi les autres excellents plats infusés au cannabis, citons le curry. On peut utiliser le Cannabutter ou placer de la marijuana directement dans ou sur les aliments.

«Je pense placer une feuille de cannabis sur le dessus de l'assiette Kanom Jeen Nam Prik (nouilles) car c'est joli. C'est une sorte de voyage vers les sens », a-t-il déclaré.

Le chef Noom a déclaré qu'il introduirait certains plats dans son Chim by Wisdom étoilé au Michelin, mais qu'il mettrait en garde ses clients. "C'est comme boire. Certaines personnes peuvent boire beaucoup et ne rien ressentir tandis que d'autres peuvent être ivres avec quelques gouttes, nous devons donc être très prudents.

Il ajoutera certainement du curry infusé au cannabis au menu du restaurant.

Le Dr Supaporn Pitiporn, de l'hôpital Chao Phraya Abhaibhubejhr, a déclaré qu'il était recommandé aux nouveaux venus d'essayer une feuille ou moins. Normalement, un plat ne devrait pas utiliser plus de deux feuilles de cannabis.

Cette prudence est partagée, c'est pourquoi le chef Noom a déclaré que pour un dîner, il ne pouvait pas préparer tous les plats infusés au cannabis. "Nous devons aussi calculer pour que cela n'ait aucun effet sur les consommateurs."

Selon l'hôpital Chao Phraya Abhaibhubejhr pionnier en la matière, les personnes souffrant de maladies du foie ou des reins, de maladies cardiaques et coronariennes, celles qui ont des troubles mentaux, ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes et les moins 25 ans (25 !) ne devraient pas manger de repas au cannabis.

Le chef Noom a déclaré qu'il faut étudier le cannabis avant de l'utiliser.

 

1-3.jpg.b27721152c8e8c182cb45c3fe92585b8.jpg.6e9cbfc8dc703cd3e795b2e9f4d76794.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 28 juin 2022 07:04
Sponsors