Le Modérateur

Élections partielles à Bangkok : énorme claque pour le parti au pouvoir

1 message dans ce sujet

Le candidat du parti Pheu Thai, Surachart Thienthong, a remporté dimanche l'élection partielle dans la circonscription 9 de Bangkok, ridiculisant le candidat du parti au pouvoir (parti sortant).

Selon les résultats non officiels, Surachart a gagné avec 29 416 voix.

Le candidat du parti Move Forward, Krunphol Tiansuwan, a terminé deuxième avec 20 361 votes tandis que le candidat du parti Kla, Atavit Suwannapakdee, est arrivé troisième avec 20 047 votes.

Il est légitime d'ajouter les voix de Pheu Thai et Move Forward qui composent l'opposition. Ce total est donc de près de 50 000. Le parti au pouvoir en compte moins de 8000.

Le chef du Pheu Thai, Cholnan Srikaew, a déclaré aux journalistes que la victoire montrait que les gens avaient confiance dans le camp pro-démocratie et voulaient voir le camp de la dictature quitter le pouvoir.

Plus grave, Le parti Palang Pracharath au pouvoir, possédait le siège. Il a reconnu sa défaite. Sa candidate Saranrat Jenjaka n'a obtenu que 7 906 voix, soit moins de 10 %. Son mari, Sira Jenjaka, était député de la circonscription 9 avant que sa disqualification par la Cour constitutionnelle ne conduise à l'élection partielle.

Surachart est un politicien chevronné de cette circonscription, l'ayant perdu contre Sira par seulement 2 000 voix lors des élections générales de mars 2019.

La victoire du Pheu Thai a assuré un autre siège à la Chambre pour l'opposition, réduisant la majorité déjà mince de la coalition dirigée par Palang Pracharath du Premier ministre Prayut Chan-o-cha.

Bien que l'opposition ne soit pas en mesure de rassembler suffisamment de voix pour évincer le gouvernement lors du prochain débat de censure, les observateurs ont vu la défaite de Palang Pracharath comme un signe que les électeurs perdent patience avec Prayut. Les prochaines élections nationales de mars 2021 s'annoncent passionnantes.

Le chef du parti Kla, Korn Chatikavanij, un homme politique très apprécié des occidentaux, a déclaré que le résultat montrait que les électeurs souhaitaient voir un changement dans la politique thaïlandaise.

Les observateurs expliquent que le Pheu Thai avait exhorté les électeurs à élire son candidat pour lutter contre le Premier ministre Prayut. Le résultat serait donc un rejet du général qui a fomenté un coup d'état en 2014.

Yutthaporn, un universitaire et politologue éminent, a prédit que la défaite entraînerait plus de changements au Palang Pracharath. Le parti vient d'expulser un groupe de 21 députés pour dissension contre Prayut. Yutthaporn pense que Palang Pracharath sera désormais touché par davantage de défections.

L'ancien secrétaire général du parti au pouvoir Palang Pracharat, Thammanat Prompao, et 17 autres membres du parti d'anciens députés ont demandé à rejoindre le parti Setthakit Thai (Thai Economic) fondé par un général de l'armée qui serait un proche du général Prawit Wongsuwan, vice-Premier ministre et chef du parti Palang Pracharat.

Bangkok-by-election_web-1.jpg.1ccf589d7d3e053ae46a3d2e9ab4f2a9.jpg.ebdb9c2530b66ec44bcb99989bda0bf2.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 25 juin 2022 14:55
Sponsors