Le Modérateur

Les camionneurs exigent une baisse des prix du diesel et / ou l'éviction du ministre de l'énergie

1 message dans ce sujet

Des centaines de camionneurs, de la Fédération des transports terrestres de Thaïlande (LTFT), ont montré leurs muscles lors d'une démonstration de "puissance poids lourds" ce mardi, dans le but de faire pression sur le gouvernement pour qu'il plafonne le prix à la pompe du diesel à 25 bahts (actuellement à environ 30 bahts/litre).

Les camionneurs ont été rejoints par de nombreux chauffeurs de taxi, qui demandent au gouvernement de baisser le prix du GNV et d'allonger la durée de vie de leurs véhicules, de 9 à 12 ans.

Les camionneurs protestataires se sont rassemblés dans la matinée dans la province de Nakhon Pathom, sur l'autoroute Bang Na-Trat et au poste de contrôle de Bang Pa-in, avant de se diriger vers le ministère de l'énergie.

Pour empêcher les camions d'atteindre le ministère, la police a fermé la route parallèle devant le ministère. De nombreux policiers ont été déployés pour maintenir la paix et l'ordre.

Le président de LTFT, Apichart Prairungruang, a déclaré que les camionneurs souhaitaient que le gouvernement réduise les taxes sur le diesel, au lieu de leur accorder une subvention de 3 000 bahts par mois, car elle est ponctuelle. Après avoir longtemps vu leurs demandes et leurs griefs ignorés par le gouvernement, il a déclaré que la manifestation d'aujourd'hui visait à exiger l'éviction du ministre de l'Énergie Supattanapong Punmeechaow.

Il a averti que, si le ministre ne leur donne pas de réponse, face aux difficultés causées par la hausse des prix du pétrole, les camionneurs reviendront dans les 7 jours et ils seront accompagnés d'autres Thaïlandais, au moins les chauffeurs de taxi.

Il a également averti que les entreprises de la fédération augmenteraient les frais de transport de 15 à 20 % s'il n'y avait pas de réponse du gouvernement dans la semaine. Il a affirmé que la fédération avait déjà proposé des solutions au ministère de l'énergie, mais en vain.

Le directeur du Département des transports terrestres, Chirut Wisalchit, a déclaré que les chauffeurs de taxi souhaitent que le ministère réduise le prix du gaz naturel (GNV), prolonge la durée de vie des taxis de 9 à 12 ans et leur permette de mettre de la publicité sur leurs véhicules, afin qu'ils puissent gagner un revenu supplémentaire.

Le gouvernement n'est pas habitué à ce genre de revendication dans une population en générale passive en ce qui concerne les salaires et les coûts.

6B97BAE1-BCA1-4C63-8B20-8B14A75A6E7F.thumb.png.bb8cd03e2b4ecf0f158d06142905d25a.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 04 février 2023 00:10
Sponsors