Le Modérateur

La marée noire continue à Rayong alors qu'un oléoduc fuit toujours

1 message dans ce sujet

La Star Petroleum Refining Company (SPRC) a envoyé un avis urgent au bureau du Département thaïlandais de la marine dans la province de Rayong, demandant l'autorisation d'accéder à une plate-forme d'amarrage offshore pour réparer l'oléoduc sous-marin flexible après la découverte d'une deuxième rupture.

 

La société a déclaré que du pétrole s'écoule occasionnellement de cette 2e fissure, mais il existe un risque élevé que davantage pétrole brut résiduel dans l'oléoduc s'échappe lorsque la mer s'agite, donc il doit être réparé rapidement.

Pour effectuer les travaux de maintenance délicats, la société a déclaré qu'elle prévoyait de déployer au moins dix navires, de poser des barrages autour du site de maintenance, et de prévoir du dispersant par mesure de sécurité.

Pendant les travaux de maintenance, des plongeurs et des submersibles sous-marins sans pilote seront déployés sur le site de la fuite. Un drone sera également utilisé pour observer les opérations depuis les airs.

Par ailleurs, sur la plage de Mae Ram Phueng, Pornthip Viraphand, de la SPRC, a rencontré des commerçants qui n'ont pas encore déposé de demandes d'indemnisation auprès de la compagnie, pour leur expliquer comment faire.

Pornthip a présenté ses excuses aux personnes présentes à la réunion et elle leur a demandé de s'adresser au médiateur du gouvernement (Damrongtham), au lieu de la police. Jusqu'à présent, plus de 7 700 demandes d'indemnisation ont été déposées auprès de la SPRC.

La première "marée noire" a eu lieu le 25 janvier, lorsqu'environ 47 000 litres de pétrole brut se sont échappés d'un oléoduc fuyant sur la plate-forme d'amarrage offshore. De grandes nappes de pétrole, qui ont échappé aux barrages, se sont échouées sur la plage de Mae Ram Phueng, provoquant une importante opération de nettoyage et la fermeture des plages à tous les touristes et commerces et une interdiction de pêcher en mer au large de Rayong.

Le deuxième s'est produite le 10 février, lorsqu'environ 5 000 litres qui restaient dans le tuyau brisé se sont déversés lors de la "réparation". La majeure partie du pétrole brut déversé a cependant été rapidement contenue.

Thai-PBS-World-logo-58.thumb.png.384b314c7f7b7e9ee483358af7851575.png

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 09 décembre 2022 09:05
Sponsors