Le Modérateur

La famille d'une Sud-Africaine condamnée à la peine de mort (commuée en perpétuité) en Thaïlande garde espoir

1 message dans ce sujet

LE CAP - La mère d'Ashley Oosthuizen, qui risque la réclusion à perpétuité en Thaïlande pour trafic international de drogue, a déclaré que la famille était émue par le soutien qu'elle recevait du public.

Depuis que la nouvelle de l'emprisonnement d'Ashley a éclaté, sa mère, Lynn Blignaut, a déclaré que des messages de soutien et d'encouragement avaient afflué. "Tout le monde a été incroyable. Je suis impressionnée de voir toutes les réactions positives, cela montre que tant de gens s'inquiètent vraiment », a-t-elle déclaré.

Après avoir obtenu son diplôme en 2017, la jeune femme de 22 ans avait déménagé en Thaïlande en mars 2018 pour se former (TEFL), afin d'enseigner à la maternelle sur l'île de Koh Samui. Lorsqu'elle a été licenciée à cause de la crise Covid, Tris Nepps, supposé être son petit ami et également soupçonné de trafic de drogue sur l'île, lui avait apparemment proposé un emploi dans son restaurant. Alors qu'elle travaillait au restaurant, elle avait accepté un colis contenant la drogue MDMA qu'un postier a apporté. Elle aurait signé le bordereau. Elle aurait ensuite été arrêtée le 8 octobre 2020 par la police thaïlandaise.

Ashley a reçu la peine de mort, qui a ensuite été commuée en une peine à perpétuité.

Blignaut a déclaré que cela avait été une période difficile pour la famille. "Elle me manque terriblement. C'est pire maintenant, car il y a tellement d'articles sur elle. J'ai encore parfois l'impression que ce n'est pas ma fille dont on parle. Mais nous faisons confiance au Seigneur. De notre côté, nous faisons ce que nous pouvons », a-t-elle déclaré.

Les avocats de la famille ont déclaré qu'ils faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour prouver l'innocence d'Ashley. L'appel d'Ashley a été déposé auprès de la Cour d'appel. "Il est également important de noter qu'il n'y a pas de système de jury en Thaïlande", ont déclaré les avocats. "Lorsqu'un appel est soumis, aucune preuve supplémentaire n'est acceptée. La Cour d'appel fondera son jugement sur les éléments de preuve présentés au cours du premier procès."

NB : si la condamnation est incroyablement sévère pour un petit colis postal, c'est parce que la drogue vient de l'étranger.

mère et fille

IOL.jpg.0f24254638e6fc746a9c6a0da8302463.jpg.5f3db718deeeadeb65e39b47770292dd.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 13 août 2022 22:06
Sponsors