Le Modérateur

Une manifestation appelle à la fin de l'exploitation des travailleurs en Thaïlande

1 message dans ce sujet

Selon l'Union des Catholiques Asiatiques, Le rassemblement souligne le manque de traitement équitable et de salaires décents pour les travailleurs dans l'une des sociétés les plus inégalitaires au monde

Des centaines (ou dizaines) de jeunes Thaïlandais ont manifesté pour les droits des travailleurs dans le centre de Bangkok, affirmant que le système capitaliste d'exploitation de l'homme par l'homme dans le pays empêche les personnes à faible revenu de progresser dans la société.

Les militants se sont rassemblés devant un centre culturel au cœur de la ville le 27 février lors d'un événement de style foire de rue qui a duré une heure avec des conférenciers et des stands éducatifs alors que des policiers surveillaient.

Dans des discours, les militants ont dénoncé le système économique hiérarchisé en Thaïlande, l'une des nations les plus inégalitaires au monde, et ont appelé à des droits accrus pour les ouvriers

"En Thaïlande, si vous êtes travailleuse ou travailleur, vos chances de gravir les échelons sociaux sont très limitées", a déclaré Sudarat Thongdee, une femme qui distribuait des tracts. « Le salaire minimum [336 bahts ou environ 10 dollars par jour] n'est pas suffisant pour vivre. Tout devient plus cher et donc moins abordable pour les pauvres.

Le ministère du Travail envisagerait d'augmenter le salaire minimum à 492 bahts (15 dollars) par jour pour aider les personnes à faible revenu à joindre les deux bouts face à la hausse du coût de la vie post-pandémie.

D'autres militants présents à l'événement ont critiqué le système économique injuste dans lequel le 1% le plus riche de la population détient plus des deux tiers de la richesse du pays.

"La Thaïlande est une oligarchie de riches où quelques familles comme le clan Chearavanont possèdent presque tout", a déclaré un militant, faisant référence à la famille sino-thaï, l'une des plus riches d'Asie, derrière le conglomérat CP.

CP possède des pans entiers de l'économie thaïlandaise, notamment une grande entreprise de télécommunications, une chaîne nationale de magasins de proximité, des chaînes de supermarchés et des usines de transformation de fruits de mer, parmi de nombreuses autres entreprises.

Parmi les autres problèmes soulevés lors de la manifestation, on note la volonté de légaliser le travail du sexe dans le pays, où la prostitution est techniquement illégale, mais où elle occupe depuis longtemps une place prépondérante.

 

FMmHmCWagAAoZin.jpg.8000ae8338e48f06729e1db6b36fd10a.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites



BANGKOK 17 août 2022 21:28
Sponsors