Le Modérateur

Pour atteindre son objectif de 10 millions de touristes étrangers en 2022, la Thaïlande mise sur l'Inde et l'ASEAN

1 message dans ce sujet

Les touristes de l'ASEAN sont désormais la première cible de la Thaïlande, car les touristes chinois n'ont toujours pas le droit de sortir de leur pays, Covid oblige. De plus, de longues quarantaines sont obligatoires au retour en Chine.

 

Tanes Petsuwan, de TAT, a déclaré que l'organisme avait fixé un objectif de 5 millions d'arrivées d'Asie - Pacifique dont 1,5 million d'Indiens suite à l'approbation de la « bulle de voyages aériens entre la Thaïlande et l'Inde ». Une douzaine de compagnies aériennes ont accepté de participer à la campagne et espèrent un  remplissage de 70 % de leurs avions.

TAT espère 200 000 touristes australiens. Actuellement, des vols de Thai Airways et Qantas sont disponibles. Les autorités australiennes ont ajusté leurs mesures préventives, permettant aux arrivants d'entrer dans le pays sans quarantaine obligatoire. Les réservations pour les vols d'Australie vers la Thaïlande pendant la période de Pâques 2022 ont déjà atteint 80 %.

TAT espère 800 000 touristes de l'ASEAN et souhaite coopérer avec les compagnies aériennes régionales. Mercredi, TAT et Thai Vietjet Airline ont signé une lettre d'intention pour planifier conjointement des stratégies de marketing sur le marché de l'ASEAN afin de stimuler les voyages intérieurs en Thaïlande.

Une « promotion conjointe » pourrait être un forfait comprenant un billet d'avion pour la Thaïlande plus des vols intérieurs illimités gratuits en Thaïlande pendant un mois pour les Vietnamiens et un forfait comprenant un billet d'avion pour la Thaïlande avec un  bilan de santé gratuit stimulant le tourisme médical pour les Cambodgiens. La promotion commencerait en mars, ciblant des ventes de 20 000 forfaits.

De plus, TAT s’apprête à coopérer avec "Thai AirAsia" pour viser le marché de l'ASEAN après la reprise des vols internationaux vers le Vietnam, la Malaisie et Singapour. Le Cambodge est déjà desservi depuis fin 2021.

Tanes a également déclaré que la Thaïlande pourrait gagner plus de revenus touristiques grâce aux Malaisiens après la visite du Premier ministre malaisien Ismail Sabri Yaakob à son homologue Prayut Chan-O'Cha. Une "bulle de voyage" entre les deux pays sans quarantaine obligatoire est envisagée ce mois-ci.

"Les compagnies aériennes jouent donc un rôle crucial dans la réalisation de notre objectif initial d'attirer 1,5 million de touristes de l'ASEAN, de l'Inde et de l'Australie", a-t-il ajouté.

Quant aux 2,5 millions restants, le TAT vise les marchés d'Asie de l'Est, en particulier le Japon. Les autorités surveilleront la situation pour voir s'il y a un afflux de touristes japonais pendant la Golden Week de fin avril à début mai maintenant que les Japonais retournant au pays n'ont plus besoin de quarantaine obligatoire. .

Enfin, les Thaïlandais espèrent que le gouvernement chinois ouvrira progressivement le pays - en commençant par les provinces capables de contrôler l'épidémie, telles que le Yunnan, le Guangdong et le Sichuan - et permettra à sa population de voyager à l'étranger dans le milieu de l'année ou à partir du troisième trimestre. Cependant, de nombreux 7membres de la TAT ont admis en privé qu'il est peu probable que la Chine puisse revenir en force avant 2023.

Tanes a conclu : « Actuellement, une quarantaine de 14 à 21 jours est en place pour tous les Chinois au retour.Ce qui est rédhibitoire. »

On imagine que pour atteindre l'objectif de 10 millions d'étrangers avec 5 millions d’Asiatiques (dont Australie), TAT s'attend à l'arrivée de 5 millions d'Européens et d'Américains.

phuket-3664495_1920-696x464.jpg.fee39ba69abaa53c8faa4f12a579d1a5.jpg.de55265450c6a1c7ab9b9152da3fdc97.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 25 juin 2022 20:18
Sponsors