Le Modérateur

Les Thaïlandais choqués par la maman de Nida qui chiffre son "pardon" à 30 millions de bahts

1 message dans ce sujet

suite de cette affaire

 

Déjà choqués par la mort de Nida, noyée, les Thaïlandais sont écœurés par sa mère depuis qu'elle a annoncé qu'elle avait accepté une indemnisation de la part des personnes liées à la mort de sa fille en échange de son pardon.

Panida Siriyudthayothin, la mère de Nida "Tangmo" Patcharaveerapong, a déclaré qu'elle avait pardonné deux d'entre eux en échange d'au moins 30 millions de bahts.

"Je crois fermement que l'argent peut tout acheter, et aujourd'hui, je le crois toujours, car l'argent peut aussi acheter la maternité d'une certaine personne", a écrit la chanteuse-actrice Jennifer Kim sur Instagram.

Comme l'a écrit l'avocat Sittra Biabungkerd qui résume le sentiment national : "Je suis triste pour Tangmo. A-t--elle été jamais aimée de manière désintéressée ? Même après sa mort, il y a encore des gens qui cherchent à gagner quelque chose.

"Déçu", a écrit le propre frère de l'actrice décédée après l'apparition de sa mère.

Tangmo est tombée et s'est noyée dans la rivière Chao Phraya jeudi dernier ; son corps n'a été retrouvé que samedi.

Panida est apparue sur Channel 3 vendredi pour dire qu'elle a pardonné à deux des personnes qui étaient sur le hors-bord et qui sont soupçonnées : Danupat "Por" Lerttaweewit et Paiboon "Robert" Trikanjananun.

Danupat a été accusé d'exploiter un navire sans permis. On dit que Paiboon a perdu le contrôle du bateau, ce qui l'a fait tanguer. Tangmo aurait perdu l'équilibre, serait tombée à l'eau où l'hélice l'aurait coupée.

Panida a déclaré que Danupat l'avait appelée et lui avait proposé 30 millions de bahts.

« Por est un homme très poli. Il m'a appelé et pleurait tous les jours, et je recevrai une compensation pour le décès. Il m'a dit de calculer les revenus de Tangmo. Si elle avait joué à la télé pour 1 million de bahts par an avec une carrière de 30 ans, elle aurait effectivement gagné 30 millions.

Panida a demandé justice avant même que le corps de sa fille ne soit retrouvé, affirmant qu'elle croyait à un acte criminel depuis le début. Son pardon ne devrait pas affecter l'affaire en cours. Sauf que le système judiciaire est traditionnellement favorable à ceux qui parviennent à des accords à l'amiable.

Mme Panida a déclaré qu'elle n'avait pas pardonné à la manager de Tangmo, Idsarin "Gatick" Juthasuksawat, parce que Gatick ne l'a contactée que trois jours après le drame. Elle accuse également Gatick d'avoir causé la mort de sa fille. C'est grave car, si Gatick est innocente, il y a diffamation.

Bien sûr, les Thaïlandais sont outrés. La frustration du public s'est accrue car on voit dans ce retournement un moyen d'excuser les actes répréhensibles des riches et des influents.

La police a déclaré tout au long de la semaine qu'elle tiendrait la population informée. Mais à date, aucun briefing n'a eu lieu, suscitant les habituelles accusations d'incompétence.

Les autorités ont interrogé l'amie proche de Tangmo, la chanteuse Surattanavee "Bo" Pattaranukool, pendant six heures la nuit dernière. Elle aurait également chargé la manager.

Tangmo-Nida-Death-Photos.png.1d211a0c8f9560ed0cfd9569621f3d16.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 22:35
Sponsors