Le Modérateur

Un homme qui avait été touché par une balle en caoutchouc tirée par la police thaïlandaise, en août, est décédé

1 message dans ce sujet

Un Thaïlandais âgé, qui a été touché à la tête par une balle en caoutchouc lors d'une manifestation antigouvernementale dans le quartier de Din Daeng à Bangkok dans la nuit du 15 août de l'année dernière, est décédé samedi dans son appartement de Din Daeng.

 

Selon le Centre des avocats thaïlandais pour les droits de l'homme (TLHR), Mana Hongthong, 64 ans, a été touché par une balle en caoutchouc, qui aurait été tirée par la police de contrôle des foules, alors qu'il rentrait chez lui sur Maitri Road pendant que des manifestants du groupe "dur" des Talugas se battaient avec la police.

TLHR a déclaré que Mana n'avait rien à voir avec la manifestation et est une victime innocente. Il a subi de graves blessures à la tête et a été transporté d'urgence à l'hôpital. Il est en finalement sorti et était depuis grabataire.

TLHR a déclaré que Mana était la deuxième victime décédée suite à une tir de la police de contrôle des foules lors des manifestations anti-establishment l'année dernière.

L'autre mort était un adolescent de 15 ans, Warith Somnoi, qui a reçu une balle dans le dos. On se demande qui peut "tirer dans le dos" de quelqu'un. La balle s'est incrustée dans le haut de sa colonne vertébrale. Aggravé par une hypoxie cérébrale (manque d'oxygène au cerveau) après que son cœur eut brièvement cessé de battre devant le poste de police de Din Daeng, le garçon est resté dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital Rajavithi pendant trois mois avant sa mort le 28 octobre 2021, a déclaré le TLHR.

Personne ne parle d'enquête interne à la police. Ni de poursuite de la part de la justice.

1646569972110.jpg.d09e80833d546efdcc6454ea175aabad.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 27 juin 2022 22:05
Sponsors